Archives de catégorie : Questions / Réponses

Comment s’apaiser face à une menace potentielle ?

Question posée par Sophie.

Un exemple : « Pourvu que mon mari, avec lequel je suis en instance de divorce, ne cherche pas à me retirer la garde de mes enfants. »

On comprendra que face à une menace potentielle, la peur est légitime. Cela signifie qu’il ne sert à rien de se dire qu’on ne devrait pas avoir peur. Il ne s’agit pas d’un fantasme, on a peur de la menace parce qu’on sait pertinemment qu’elle peut se réaliser, elle nous pend au bout du nez.

Pour tenter de s’apaiser, il n’y a pas d’autre moyen que de regarder en face la réalité (plutôt que de tenter de la fuir en se racontant des histoires auxquelles on ne croira pas soi-même).

Continuer la lecture

Que faire d’un enfant qui culpabilise ses parents ?

Question posée par Renée.

Les parents ont très facilement le pouvoir de culpabiliser leur enfant parce que ce sont eux qui détiennent l’autorité et qu’a priori les enfants les croient puisqu’ils ont confiance en eux.

Mais qu’en serait-il d’un enfant qui aurait le pouvoir de culpabiliser son parent ? Ce serait assurément le monde à l’envers car c’est bien le parent qui est responsable de son enfant et non l’inverse.

Continuer la lecture

Je passe mon temps à critiquer, à pointer du doigt les défauts des autres. Que faire ?

Question posée par Jeanne.

Si vous passez votre temps à critiquer les autres et à pointer du doigt leurs défauts, n’est-ce pas parce que vous ressentez le besoin d’en découdre avec tout le monde ?

On ne le répétera jamais assez : si vous ressentez le besoin d’agresser c’est parce qu’il y a de l’agressivité à l’intérieur de vous.

Continuer la lecture

Je suis en colère contre ma psy. C’est quoi la thérapie au final ?

Question posée par Julie :

« Je suis en psychothérapie et un jour lors d’une séance, j’ai voulu parler de l’agression physique ainsi que la séquestration que j’avais subi, dans mon logement par mes propriétaires. Cela a duré 1 heure, et il y a eu de la violence physique et psychologique. Ma plainte n’a jamais abouti.

Je ne me sentais pas capable de raconter, cet événement traumatique et j’ai fait lire à ma psychologue, le courrier que j’avais envoyé à mon avocat, au moment de l’agression qui expliquait de manière assez détaillée, ce que j’avais subi.

Continuer la lecture

Quoi se dire pour supporter la mort de ses parents et devenir capable de ne plus les voir ?

Question posée par Jean-Pierre.

C’est vrai que la mort – parce qu’elle est irrémédiable – parait le plus souvent inhumaine à celle ou à celui qui vit dans la peur de la perte de l’autre.

Ainsi, à force de nous laisser conseiller par notre peur, nous pouvons nous laisser enfermer dans une solitude glacée et mortifère.

Continuer la lecture

Je souffre de TOC, peur d’être pédophile et incestueux, que faire ?

Question posée par Pierre.

La première chose que vous devez savoir est que la pédophilie est un fantasme (donc que ce n’est pas parce que vous avez peur d’être pédophile que vous l’êtes). D’autant plus que les fantasmes ne sont pas illégaux… contrairement aux passages à l’acte.

Sachez qu’il existe des pédophiles qui sont juste « attirés par les enfants » mais qui ne les ont jamais touchés (donc qui ne sont jamais passés à l’acte), on dit qu’ils sont des pédophiles abstinents.

Continuer la lecture

J’aime ma femme mais je suis violent avec elle, que faire ?

Question posée par Jacques.

Confrontez-vous au paradoxe de vos propos de manière à trouver le courage d’agir pour vous-même.

Osez regarder les choses en face : être violent avec une personne est incompatible avec l’aimer. L’amour ne peut pas être violent. Vous vous racontez à vous-même que vous aimez votre femme mais c’est faux. L’amour demande le respect et la douceur.

Continuer la lecture

Qu’est-ce que la méchanceté gratuite ?

Question posée par Isa.

La « méchanceté gratuite » est une expression que nous entendons souvent et qui désigne un comportement dont nous ne comprenons pas la logique.

Les personnes qui ne comprennent pas les causes d’un comportement ont vite fait de dire que ce comportement est « gratuit » donc qu’il s’exprime « pour rien ».

Il y a là une profonde illusion car il n’existe pas d’effet sans cause. La gratuité ne peut donc pas exister, tout juste pouvons-nous dire que nous ignorons les causes d’un comportement.

Continuer la lecture