Jouer avec le hasard

Utilisez cette page de manière ludique et enjouée : laissez-vous conseiller par l’éternelle sagesse en tirant au sort une pensée pertinente pour vous-même.

Les expériences qui n’ont pas été pleinement vécues et comprises par une personne continueront de peser lourdement sur ses comportements, au point de rendre son avenir prévisible. « Quand une situation intérieure n’est pas rendue consciente, elle apparaît extérieurement comme le destin. » disait Jung. On appelle cela rester prisonnier du cercle vicieux de son passé, car c’est en s’identifiant à ses propres émotions qu’on se met à leur merci et qu’on crée un mécanisme inéluctable qui affectera nos attitudes en retour.

Pour parvenir à nous délivrer du poids de ces expériences passées non digérées, il nous faut parvenir à faire preuve d’une vigilance et d’une lucidité remarquables. Dans un tel contexte, tirer au sort une pensée pertinente peut être une aide véritable pour sortir de nos habitudes mentales afin de voir les choses telles qu’elles sont.

Je vous invite donc à commencer par formuler silencieusement – à l’intérieur de vous – votre question, puis à lire la pensée que vous avez tirée, qui vous fournira une réponse ou un éclairage original, ou vous indiquera une direction à prendre.

N’hésitez pas à vous servir de cette page à l’occasion d’une interrogation, d’un questionnement existentiel dans un moment de crise, avant une prise de décision ou pour alimenter une réflexion…

Vous pouvez aussi – par exemple chaque matin – commencer par entrer en résonance avec vous-même, puis revenir sur cette page pour lire la pensée qui l’accompagne et en faire votre thème de méditation de la journée.

Ainsi, parmi un florilège de plus de 700 pensées d’écrivains, penseurs, philosophes, poètes, psychologues, et proverbes d’origines diverses, vous venez de tirer au sort une pensée, mettez-vous à son écoute, peut-être vous permettra-t-elle de mieux vous connaître, de vous comprendre, de vous faire sourire ou pleurer, de vous aider à mieux vivre ?

Votre pensée de maintenant :

Lamentations inutiles

Se faire du souci, c’est une perte d’énergie précieuse. Au lieu d’utiliser l’énergie disponible pour remédier à la situation, vous la gaspillez en lamentations inutiles. Lorsque quelque chose de défavorable arrive, immédia­tement posez­-vous la question : « Que dois­-je faire ? » et engagez-vous dans l’action en y mettant le meilleur de vous­-même. Les gens ont développé une tendance à se tourmenter car cela leur permet d’échapper à l’action.

- Swami Prajnanpad, Le Maître du Oui, 2 avril.


Compteur de lectures à la date d’aujourd’hui :

11 490 vues