365 paroles inspirantes de Swami Prajnanpad pour les 365 jours de l’année

Une boussole pour être

Ces paroles sont des invitations à un travail de connaissance de soi basé sur l’acceptation de la réalité telle qu’elle est ; elles expliquent de manière rigoureuse et implacable comment s’y prendre pour mener une existence la plus consciente et lucide possible.

« Le meilleur service que l’on puisse rendre aux autres, c’est de leur faire remarquer que c’est l’inconscient qui les incite à agir et de les aider à comprendre cet inconscient. »

« L’inconscient c’est une action non terminée dans le passé qui s’introduit de force dans le présent. »

Swami Prajnanpad

En effet, on ne peut pas se libérer d’une dépendance dont on ignore la nature, c’est ainsi que la fine connaissance et la compréhension de soi-même et de son propre fonctionnement sont essentielles à celles et à ceux qui veulent se libérer de leur passé.

Swami Prajnanpad qui disait que la spiritualité n’est qu’un autre nom pour désigner l’indépendance et la liberté, est un sage et thérapeute indien (1891 – 1974), qui a proposé, entre psychanalyse et Advaita Vedânta, une voie originale vers la liberté. Pour en savoir plus, cliquez ICI.

Swami Prajnanpad n’a jamais écrit de livre ni fait de conférence. Ses paroles, toujours adressées à quelqu’un de particulier dans un contexte particulier, sont extraites d’entretiens enregistrés et de réponses à des lettres aujourd’hui publiées.

Avant de les découvrir et pour vous les approprier, gardez à l’esprit que même si ces paroles sont éclairantes, c’est ce que vous en ferez personnellement qui est important.

La parole de Swami Prajnanpad d’aujourd’hui :

Date: 28-06-2022
L’empreinte de la mère

La racine de toute relation est celle que vous avez eue avec votre mère. Pour le petit enfant, « l’autre » signifie la mère. Car c’est la première personne avec laquelle il entre en contact : la première qu’il voit, c’est elle ; le premier son que ses oreilles entendent, c’est le son de la voix de sa mère ; avec son nez, il respire son odeur ; le premier goût qu’il a, c’est celui de sa mère, le premier contact physique aussi. Elle est, à elle seule, l’univers entier.

L’Expérience de l’unité, p. 366.

________________

La parole de Swami Prajnanpad d’hier :

27-06-2022: Ensemble, nous pouvons

Voyez la nature de l’éducation. On donne un gros bloc de pierre à un enfant. « Soulève-­le. » L’enfant fait le plus grand effort possible : « Oh ! Je ne peux pas. » Quatre personnes viennent.

« Soulevez­-le. » Ensemble ils arrivent à le soulever ! « Tu vois que ce qu’un seul ne peut pas faire, un groupe le peut. Vois cela. Seul, tu ne peux pas. Ensemble avec les autres, tu peux. »

Vers la réalisation de soi, p. 174.

________________

Vous pouvez commander, auprès de votre libraire préféré, ce recueil de 366 citations de Swami Prajnanpad, édité en mars 2020, sous le titre Swami Prajnanpad, Le Maître du Oui, aux Éditions Points Vivre :

——————-

Notes : Ces 366 paroles sont extraites (par ordre de dates de parution), des dix-sept livres suivants, tous (sauf quatre) parus aux Éditions Accarias L’Originel, tous sont le résultat du remarquable travail de traduction, de mise en forme et de synthèse de Daniel et Colette Roumanoff, tous deux élèves de Swami Prajnanpad :

  • R. Srinivasan, Entretiens avec Swami Prajnanpad, 1986.
  • Sumangal Prakash, L’Expérience de l’unité, 1986.
  • L’Art de voir, Lettres à ses disciples, Tome 1, 1988.
  • Les Yeux ouverts, Lettres à ses disciples, Tome 2, 1989.
  • Daniel Roumanoff, Svami Prajnanpad, Un maître contemporain, tome 1, Éditions de La Table Ronde, 1989.
  • La Vérité du bonheur, Lettres à ses disciples, Tome 3, 1990.
  • Daniel Roumanoff, Svami Prajnanpad, Le quotidien illuminé, tome 2, Éditions de La Table Ronde, 1990.
  • Daniel Roumanoff, Svami Prajnanpad, Une synthèse Orient Occident, tome 3, Éditions de La Table Ronde, 1991.
  • Daniel Roumanoff, Psychanalyse et sagesse orientale, 1996.
  • ABC d’une Sagesse, paroles choisies de Swami Prajnanpad, Éditions de La Table Ronde, 1998.
  • L’Éternel présent, 2002.
  • Le But de la vie, 2005.
  • Ceci, ici, à présent, 2006.
  • La Connaissance de soi, 2008.
  • Vers la réalisation de soi, 2009.
  • De la sérénité, 2011.
  • Sumangal Prakash, Svami Prajnanpad mon maître, 2012.

Pour aller plus loin : Pour avoir un aperçu complet de l’enseignement de Swami Prajnanpad, vous pouvez lire la remarquable synthèse faite par Daniel Roumanoff ainsi que sa biographie et un recueil de paroles choisies et classées par thèmes :

  • Daniel Roumanoff, Svami Prajnanpad, Un maître contemporain, tome 1, Éditions Albin Michel, 2009.
  • Daniel Roumanoff, Svami Prajnanpad, Le quotidien illuminé, tome 2, Éditions Albin Michel, 2009.
  • Daniel Roumanoff, Svami Prajnanpad, Biographie, Éditions de La Table Ronde, 1993.
  • ABC d’une Sagesse, paroles choisies de Svami Prajnanpad, Éditions Albin Michel, 2009.

(Daniel Roumanoff est élève de Swami Prajnanpad mais aussi sanscritiste. Ces trois tomes ont été dans leur première forme, une thèse de doctorat soutenue en Sorbonne et dirigée par le philosophe indianiste français Michel Hulin.)

Et aussi : 

  • Les formules de Swami Prajnanpad, commentées par Arnaud Desjardins, Éditions de la Table Ronde, 2003.
  • Vivre, La guérison spirituelle selon Swami Prajnanpad, Emmanuel Desjardins, Éditions du Relié, 2019.
  • De l’autre côté du désespoir, Introduction à la pensée de Swami Prajnanpad, de André Comte-Sponville, Éditions Accarias L’Originel, 1997.
  • Dire oui à ce qui est, Alain Delaye, Éditions Accarias l’Originel, 2013.
CLIQUEZ ICI POUR VOUS ABONNER AUX COMMENTAIRES DE CET ARTICLE
Abonnement pour
guest
33 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
PascaL
PascaL
7 septembre 2020 23:32

J’aurais aimé connaître la vision de Swami Prajnanpad ou d’Arnaud Desjardins sur le sens de la vie, sur la place de l’Homme dans la Nature, et ce qui différencie vraiment l’Homme de l’animal? Est-ce la conscience “raisonnée” le propre de l’Homme? Quid de sa créativité? Au final, la pratique de la méditation (de pleine conscience) ne nous rapproche-t-elle pas davantage de l’animal que nous étions, avec ses instincts de base?

Chris
Chris
19 avril 2020 20:05

Oui, je comprends la nuance, voir recouvre quelque chose de plus large, c’est rapide, instantané, cela devient clair.

La phrase d’Emmanuel Desjardins confirme dans sa définition de “voir”, ce que je commence progressivement à entre-apercevoir. Alors de la lire cette phrase ainsi dite, me procure joie et apaisement.
Merci

Chris
Chris
19 avril 2020 11:11

Merci pour ce complément d’éclairage. Puis-je prendre le mot “voir” pour “compréhension” aussi (?)

Chris
Chris
19 avril 2020 10:12

Merci Renaud pour cette citation de Swâmi Prajnânpad qui aujourd’hui raisonne en moi : “La seule chose qui sauve est la lucidité constante sur ce que je ressens à tout moment. C’est ce qui sert de test pour distinguer entre : fait et fiction, réalité et non-réalité, vérité et mensonge, “je” et mental.” Je partage cette phrase, parce que quand je la lis mon cœur bat joyeux et dit que c’est tellement vrai. je peux parler de sa vérité car je la ressens bien, parce que j’ai pu comprendre et intégrer ces deux mots qui me paraissent essentiels, les mots… Lire la suite »

PascaL
PascaL
23 mars 2020 22:07

Merci pour votre nouveau livre – Le Maître du OUI.
Je vous souhaite qu’il remporte un franc succès en librairie.
Il sera un de mes guides en cette période défavorable.
Continuez à prendre soin de vous, de vos proches, de vos lecteurs…

Kriss
Kriss
23 février 2020 21:34

Merci parce que j’ai compris :
que je “peux” aimer, dans le sens où j’ai le droit, la légitimité, dans le sens ou cela n’est “pas contradictoire” avec ma façon de ressentir les choses et donc avec ma façon d’agir en conséquence, faire ou ne pas faire, dire ou ne pas dire, dans le respect de ce que je suis.
Je suis libre d’aimer vraiment et aussi libre de ressentir vraiment,
je suis libre d’aimer mais aussi de m’aimer,
d’ailleurs libre d’aimer ne peut se faire sans être libre de s’aimer soi-même.

Kriss
Kriss
23 février 2020 17:28

Wouah ! voila ce qui me vient à l’esprit, MERCI! Votre réponse non seulement m’éclaire mais elle me touche parce que je la comprends, et les paroles de Swämi Prajnânpad prennent tout leur sens pour moi maintenant. Ce que je viens de voir et ce qui est nouveau (car je n’ai jusqu’à présent pas su mettre de mot sur le ressenti) c’est la notion de pulsion émotionnelle, qui doit sans doute apparaître (si j’ai correctement compris) lorsque je pense “oh, je ne vais pas ne pas répondre à sa demande, ça lui ferait de la peine” ce que je considérais… Lire la suite »

Kriss
Kriss
22 février 2020 11:27

Bonjour, Merci pour ces partages des paroles de Swâmi Prajnânpad troublantes dans leur simplicité. Ne dit-on pas que la Vérité est simple ? Sur la citation du jour : “La cause racine de la division, La cause racine de la division c’est que votre égo et votre surmoi sont en conflit. C’est la cause de tous les troubles. Ainsi, la sévérité de votre surmoi, comme on dit en psychanalyse, est à la racine de toute tension.” Je trouve cette citation très intéressante, car elle “paraît” (et cela n’engage que moi) simple et apporter une clé à certains troubles légers ou… Lire la suite »

PascaL
PascaL
20 septembre 2019 17:16

Récemment, un collègue m’apprend qu’il a fait des provisions alimentaires pour faire face au prochain effondrement du système financier. Serein et sérieusement, il me confie qu’’il pourra tenir quelques mois en cas de pénurie, de chaos, de guerre urbaine… Quel délai nous sépare de cette crise systémique? déjà 2020? Sur le coup, je me suis senti très mal – angoisse, forte anxiété – alors que je me suis déjà informé sur ce sujet ou à la lecture d’articles sur la collapsologie. Mon mental m’a (re-)conduit à la peur racine – la mort. Sur le moment, ce que je vois, c’est… Lire la suite »

Kriss
Kriss
7 septembre 2019 21:46

Merci pour votre réponse, je comprends mieux la citation de Swâmi Prajnânpad et j’aime beaucoup votre explication.

“Une relation apparaît quand quelqu’un essaie d’être une personne” : lorsque quelqu’un “essaie” d’être une personne, c’est peut-être qu’il se rend compte qu’être seulement un individu, manque de saveur. S’il “essaie”, c’est que son intention devient autre et qu’il a envie d’entrer dans la relation et la vivre.

Kriss
Kriss
7 septembre 2019 05:38

Bonjour Renaud,

“Une relation apparaît quand quelqu’un essaie d’être une personne”,
Que voulait exactement dire Swâmi dans cette partie de sa citation ?
Merci d’avance pour votre éclairage.
Kriss

PascaL
PascaL
30 août 2019 12:18

Notre inconscient est-il à notre service pour notre bien ?
Qu’est-ce qu’une action non terminée (dans le passé) ?
Auriez-vous un exemple concret d’action non terminée ?
D’avance merci pour vos explications

Kriss
Kriss
19 août 2019 08:10

Bonjour Renaud, Je viens de prendre connaissance de cette citation de Swâmi Prajnânpad : “aimer le sujet de sa conférence”, je ne le voyais pas sous cet angle là en matière de “conférence”, je trouve cette citation éclairante (je comprends mieux pourquoi mes quelques petites interventions en publics n’ont pas été un succès, j’étais plus en train de me demander comment les autres me percevaient. Et pourtant je le sens un peu ainsi par rapport à mon projet de création d’entreprise : ne faire qu’un avec elle. Je comprends cette citation ainsi, nous ne devons pas nous occuper de l'”exterieur”… Lire la suite »

Kriss
Kriss
Répondre à  Renaud Perronnet
19 août 2019 11:06

Merci Renaud, pour votre réponse, j’aurai je pense l’occasion d’expérimenter cette citation.

Kriss
Kriss
15 août 2019 21:28

Merci Renaud pour vos explications.
Je n’avais effectivement pas compris la citation.
Je vais me référer à votre partage : transfert et contre-transfert

Kriss
Kriss
15 août 2019 17:58

Bonjour Renaud,

Swâmi Prajnânpad dans l’une de ses citations nous dit :
“Le transfert : le moi adulte est submergé par le moi infantile.
Le transfert implique une certaine dépendance.”
Cela voudrait-il dire que pour que le moi adulte reprenne les rennes (le transfert), il faille “aussi” reconnaître, accepter puis accueillir son moi infantile, soit d’accepter d’en être “pour partie” “dépendant”, ai-je bien compris le sens de la citation ?
En vous remerciant pour votre éclairage sur cette question
Bien à vous
Kriss

Kriss
Kriss
17 juillet 2019 11:41

Bonjour Renaud, Merci mille fois, plus, dix milles et ce n’est pas assez … J’attendais secrètement votre réponse qui je le savais, allait “éclairer” (le mot est faible) mon commentaire. Vos mots qui raisonnent très fort en moi, je les “sais” comme vrai, même si je ne me l’explique pas (puisque non vecus aujourd’hui), il me reste à ne plus “refuser” mon ou mes émotions liées au passé même si pour l’heure je ne sais pas encore comment m’y prendre pour “plonger là où j’ai peur d’aller”…, mais je sais aussi que “ce” reste là du chemin est à trouver… Lire la suite »

Kriss
Kriss
16 juillet 2019 18:37

Bonjour Renaud, Suite à nos derniers échanges ci-dessus concernant la citation de Swâmi Prajnânpad : “La seule manière de se défaire de l’émotion attachée au passé est de revivre l’expérience en revenant dans le passé comme si le même incident du passé se produisait maintenant” Ce qui est tout de même “formidable”, c’est que cette citation permet (pour les personnes qui ne le savaient pas) de : 1. “prendre conscience” que les mal-êtres, parfois ou de manière continuelle, ressentis “aujourd’hui”, que souvent l’on ne comprend absolument pas, proviennent d’ émotions refoulées de l’enfance qui viennent se “coller” (cela dans une… Lire la suite »

Kriss
Kriss
2 juillet 2019 23:08

Merci infiniment, pour m’avoir apporté tous vos éclairages sur le sens de “voir”, qui permet de débloquer les choses, c’est-à-dire “rencontrer la vérité des choses telles qu’elles sont, en en faisant l’expérience, donc découvrir la manière dont nous projetons ici et maintenant le passé sur le futur”. Je souhaitais ajouter par rapport à la méthode “lying” que j’avais récemment d’une manière naturelle utilisé une pratique de non faire et d’abondan en position couchée, mais mon erreur je pense avait été de ressentir seulement ma souffrance qui résultait de mes émotions, au lieu de ressentir et “laisser sortir” les émotions proprement… Lire la suite »

Kriss
Kriss
2 juillet 2019 13:42

Bonjour Renaud, je me permets ce commentaire car cette citation de Swâmi Prâjnanpad m’inspire beaucoup : “La seule manière de se défaire de l’émotion attachée au passé est de revivre l’expérience en revenant dans le passé comme si le même incident du passé se produisait maintenant” Alice Miller préconise cette méthode également (si je ne me trompe), l’idée vient-elle des deux ou alors Alice Miller aurait-elle été inspirée par les pensées de Swâmi Prâjnanpad ? Si cette méthode est ainsi préconisée et par un grand sage thérapeute indien et par une grande psychanalyste, celle-ci pourrait “vraiment” fonctionner, et si tel… Lire la suite »