Accompagnements individuels

Cliquez sur les thèmes des accompagnements individuels proposés pour en découvrir la teneur :

Illustration : Peinture de Léon Zernitsky.

 

CONNAISSANCE DE SES SCHÉMAS

Voir ses schémas* à l’œuvre pour y renoncer.

*Un schéma est un entrelacs de pensées et d’émotions négatives qui trouvent leur sens dans notre passé. Nous surimplantons – ici et maintenant – le passé sur le présent parce que nous avons peur de nous laisser à nouveau prendre au piège.

Quelques objectifs de ce travail :

  • Mieux nous accepter nous-même en acceptant notre passé, parce que la compréhension détend et nous aide à faire le deuil de ce qui a été.
  • Nous libérer des pensées critiques, insidieuses et culpabilisantes que nous avons sur nous-même, et par là-même, nous sentir reliés à notre spontanéité, à notre créativité.
  • Aller au-delà de nos émotions de révolte et de colère, en n’ayant plus besoin de notre agressivité, issue de nos schémas de privation et d’abandon.
  • Nous débarrasser de notre tristesse, de notre morosité et de notre pessimisme chronique en découvrant notamment que nous ne sommes pas obligés de croire toutes nos pensées.
  • Améliorer nos relations (enfants, conjoint, collègues) parce que nos schémas activent nos blessures (qui sont les causes profondes de ce que nous attirons) en nous empêchant de les refermer, donc nous obligent à attirer les mêmes types de personnes et à reproduire les mêmes comportements que par le passé.
  • En un mot, être plus à l’aise, avec nous-même et avec les autres.

À qui s’adresse ce travail :

Le travail sur les schémas s’adresse aux personnes qui ont envie de se découvrir elles-mêmes, à celles qui se trouvent à un moment de changement dans leur vie et se posent la question du sens de leurs attitudes, du pourquoi de leurs relations.

A celles qui sont simplement surprises par l’intensité de leurs réactions émotionnelles, comme à celles qui ont des problèmes profonds à résoudre et qui ressentent fortement le stress, l’angoisse, le ressentiment ou la tristesse dans leur vie quotidienne.

Pour aller plus loin, vous pouvez aussi consulter mes articles :

 

LE TRAVAIL DE DEUIL ET LA PERTE

Parce qu’il est possible, pour chacun de nous, de perdre sans se perdre.

Quelques objectifs de ce travail :

  • Réfléchir au sens que nous donnons au mot « aimer ».
  • Engager un processus de réconciliation avec nos peurs.
  • Prendre conscience de nos obstacles personnels au travail de deuil, pour accepter de mettre fin aux affaires non réglées.
  • Apprendre à vivre des petites pertes pour se préparer à la Grande Perte, et découvrir le sens que peut prendre la mort dans notre propre vie.
  • Apprendre à entrer en relation de soutien avec une personne en deuil.

À qui s’adresse ce travail :

Le travail sur le deuil et la perte s’adresse à des personnes qui, touchées par la perte (mort d’un être aimé, divorce, mort d’un animal préféré, perte d’un emploi, fin d’un rêve, vol, incendie, déménagement) souhaitent comprendre de l’intérieur ce qui leur arrive pour parvenir à en être acteur plutôt que victime.

Il s’adresse aussi aux personnes qui ont l’impression de vivre « l’insurmontable », notamment à celles qui se sentent dans la nuit noire, au moment où l’espoir semble s’éteindre.

Quelques repères :

  • L’intimité du deuil.
  • Oser partager son histoire.
  • Faire le bilan de ses valeurs.
  • Regarder sa souffrance en face et la ressentir.
  • Affronter la répétition et les étapes.
  • Le tabou de la douleur.
  • Vivre, ici maintenant parce que rien n’est immortel.
  • Le rituel comme étape incontournable.
  • Créer des liens sans se ligoter.

Pour en savoir plus sur l’état d’esprit de ce travail, vous pouvez consulter :

 

VIVRE SES ÉMOTIONS ET APPRENDRE À SE DÉTENDRE

Pour apprendre à se situer face à ses émotions et s’entraîner à la « cohérence du cœur », pour notre plus grand équilibre.

Quelques objectifs de ce travail :

  • Comprendre et identifier le mécanisme du stress et le fonctionnement des émotions pour mieux gérer ses relations affectives.
  • Apprendre à ne plus être la victime de ses propres boucles de pensées et de ses réactions émotionnelles.
  • Observer en temps réel comment les pensées et les émotions affectent le cœur et le système nerveux autonome.
  • Permettre à chacun de s’entraîner à trouver, le plus précisément possible, la manière personnelle dont il va pouvoir harmoniser les rythmes de son cœur, à travers des exercices simples.

À qui s’adresse ce travail :

Le travail sur le stress s’adresse aux personnes qui ont envie d’apprendre à se situer face à leurs émotions, comme à celles qui souhaitent apprendre à se détendre.

Quelques repères :

  • Comprendre le mécanisme du stress pour s’en servir avec astuce.
  • Évaluer son intelligence émotionnelle pour devenir autonome.
  • Inconscient, mémoire et communication.
  • La 3ème voie : ni défoulement, ni refoulement.
  • La méthode du Témoin (ou les 3 observations.)
  • Maîtriser un réflexe de détente de base.
  • Apprendre la cohérence cardiaque.
  • Prendre conscience du cœur pour se réunifier.
  • S’entraîner à la pratique.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter :

Vous pouvez aussi faire le test :

Et télécharger la fiche pratique inédite :

 

LA RELATION PARENTS / ENFANTS

Parce qu’il existe deux sortes d’êtres humains, ceux qui se sentent aimés et ceux qui ne se sentent pas aimés, et qu’il ne suffit pas d’aimer son enfant pour qu’il se sente aimé.

Quelques objectifs de ce travail :

  • Apprendre à donner du sens à son rôle de parent.
  • Découvrir qu’éduquer ne se cantonne pas à permettre ou pas, que c’est aider l’enfant à se structurer pour accéder à l’autonomie.
  • Faire grandir en soi la conscience de l’attitude juste à avoir, et ne plus risquer de ne plus savoir « à quel saint se vouer. »
  • Oser prendre l’enfant pour une personne, c’est-à-dire ne pas le prendre pour une grande personne.
  • Mettre des limites en respectant l’intelligence de l’enfant.

À qui s’adresse ce travail :

Parents en demande de soutien dans leur rôle.

Le travail part de l’expérience relationnelle du parent avec son enfant pour y ajouter du sens afin qu’il apprenne à se situer en développant sa confiance en lui, clé de la justesse de sa relation.

Quelques repères :

  • Aimer ou être attaché à son enfant ?
  • Quelques règles spécifiques pour cette relation exceptionnelle.
  • Quelques repères pour une éducation « honnête. »
  • Comment ne pas brûler les étapes qui mènent à l’âge adulte.
  • De la nature profonde de l’interdit.
  • Comment dire non en évitant la crise ?
  • Punir, avec quelle intention ?
  • Les risques de l’humiliation et de la culpabilité.
  • Différencier la personne de son comportement.
  • Nos enfants sont-ils nos confidents ?
  • Oser différencier nos peurs des besoins de nos enfants.
  • Comment devenir un parent « solide » ?
  • Conseils pour éviter le stress familial.
  • L’éducation comme vision à long terme.

Pour aller plus loin, vous pouvez aussi consulter mes articles :

LA RELATION DE COUPLE

Parce qu’il est vital que chacun soit capable d’exister séparément pour que la vie soit harmonieuse.

Quelques objectifs de ce travail :

  • Oser rester fidèle à soi-même pour bâtir le couple.
  • Apprendre à construire une relation consciente avec l’autre.
  • Découvrir et travailler sur des critères simples qui permettent l’entente durable d’un couple.
  • Stabiliser la relation pour pouvoir grandir ensemble.

À qui s’adresse ce travail :

Couples ou personnes en demande de soutien.

Le travail part de l’expérience relationnelle de la personne avec l’autre pour y ajouter du sens afin qu’elle apprenne à se situer en découvrant ce qu’elle veut véritablement.

Quelques repères :

  • Constituer le ciment de la relation.
  • Un couple, qu’est-ce que c’est ?
  • Passer de l’aventure à la relation.
  • Rester l’enfant de ses parents ou devenir l’époux(se) de l’autre ?
  • Idées reçues, préjugés et comportements.
  • Apprendre à redéfinir à 2 ses priorités.
  • Comment ne pas tenir tous les rôles à la fois ?
  • Différence et complémentarité.
  • Le besoin d’indépendance.
  • Quand la relation s’essouffle.
  • Comment éviter de déclencher les réactions schématiques de l’autre ?
  • Comment échapper aux rapports de force ?
  • Compréhension et empathie.
  • Toi, moi, nous.
  • Le passage de 2 à 3…
  • Les tiers dangereux.
  • Les contradictions internes.
  • Fidélité et infidélité.
  • Être en projet de vie.

Pour aller plus loin, vous pouvez aussi consulter mes articles :

—————-

Vous souhaitez vous faire accompagner sur l’un de ces thèmes, (par écrit, par téléphone ou par Skype,) pour ce faire exposez-moi votre difficulté, en cliquant ici, pour prendre contact avec moi.

Je vous répondrai et vous dirai ce que j’en pense.

Ou cliquez sur ce lien pour : PRENDRE DIRECTEMENT RENDEZ-VOUS