Archives de l’auteur : Renaud Perronnet

À propos Renaud Perronnet

Enseigne professionnelle de Renaud PERRONNET (en ligne depuis 1999), est depuis 1992 un organisme de formation destiné aux aidants et un cabinet d'accompagnement psychothérapeutique pour les particuliers. Cliquez ici pour en savoir plus

Consentement, responsabilité et respect de soi-même

De quoi suis-je responsable dans ma relation à un homme ?

Question posée par Sylvie :

Une de vos réflexions m’a interpellé « Ne pas se remettre en cause puisque c’est toujours de la faute des autres / Réflexion sur notre prétention. »1

Je suis en séparation avec un homme car manque de respect (injures et une violence physique à mon égard…)

Ai-je une responsabilité ?

Mes pistes de réponses :

Être autonome et indépendant, c’est être pleinement responsable de soi-même à 100%, et non pas à 50 / 50, comme nous nous plaisons parfois à le croire si nous ne sommes pas clairs avec nous-mêmes.

Nous sommes responsables de nos comportements comme de nos paroles parce que c’est nous qui en sommes à l’origine, mais nous sommes aussi responsables des limites que nous mettons ou ne mettons pas aux autres, compte tenu des valeurs qui sont les nôtres, compte tenu de la manière dont nous prenons la décision de tolérer ou pas, le comportement ou les mots de l’autre.

Continuer la lecture

J’ai l’impression que le travail thérapeutique ne fait que remuer le couteau dans la plaie, que se passe-t-il ?

Question posée par Anouch :

J’ai lu et relu l’article sur le pourquoi du travail thérapeutique1 et je me reconnais bien dans tous ces dires. Je comprends l’intérêt de ce travail avec quelques bémols. J’ai pris quelques rendez-vous l’an dernier à la même époque pour entreprendre cette thérapie. Au bout de quelques séances, je me suis sentie mal à farfouiller au plus profond de mon enfance, mettant à la lumière du jour les souffrances issues des violences que j’ai subies, remuant pour ainsi dire le couteau dans la plaie. Pourquoi ? Parce que j’ai pris conscience du fait que mon attitude parfois inappropriée face à des situations de crises est la conséquence de ces souffrances anciennes et le fait d’en réaliser l’impact ne m’aide pas vraiment à éviter mon comportement inapproprié car c’est plus fort que moi, sans compter que de le savoir m’angoisse de plus belle.

Tout ceci pour dire que j’ai le profond sentiment que beaucoup de personnes sont dans la même situation que moi et je me demande comment m’en sortir sans en souffrir à remuer le passé et surtout combien de temps le travail thérapeutique doit durer pour être guéri ?

Mes pistes de réponses :

Je trouve votre témoignage intéressant parce qu’il pose clairement la question : n’est-il pas préférable de ne pas aller voir ses démons puisque d’aller les voir les dérange et nous met à mal ?

Présentée ainsi, la réponse me semble claire : il est certainement préférable de ne pas chercher à les rencontrer, donc de ne pas « remuer le passé », ne serait-ce que parce que ce n’est pas de le remuer qui lui permettra de changer pour ne plus nous coller à la peau. Je vous suis parfaitement là-dessus, ce qui est fait est fait, et le passé est le passé.

Continuer la lecture

Je ne veux pas d’une vie de maitresse mais je n’arrive pas à renoncer à mon amant, que faire ?

Question posée par Lauralie :

Je vis une histoire d’amour, depuis 2 ans, avec un homme marié qui dit que je suis sa plus belle histoire, mais n’est pas prêt à « faire exploser sa famille » (femme et enfant de 13 ans).

Je ne veux pas d’une vie de maitresse mais n’arrive pas à renoncer à lui…

Comment puis-je sortir de cette impasse ?

Mes pistes de réponse :

Qu’entendez-vous vraiment quand votre amant vous dit qu’il vit avec vous « sa plus belle histoire d’amour » ?

Vous laissez-vous flatter parce que vous trouvez agréable de l’être, ou comprenez-vous qu’en vous flattant votre amant cherche à vous permettre d’endurer votre malaise au profit de son intérêt à lui ?

Continuer la lecture

Serions-nous « mal traités » ?

« Quand tous les hommes marcheront à quatre pattes, ceux qui marcheront encore sur deux jambes passeront pour fous. »

Dicton indien

Chers ami(e)s lecteurs/lectrices,

Dans un temps de pandémie, nous courons tous le risque d’être – même à notre insu – manipulés par la peur. C’est pour cela que, plus que jamais, nous avons besoin de lucidité, de bon sens, d’équilibre et de sobriété.

Ce documentaire que je propose à votre réflexion – pose des questions essentielles pour lesquelles tout(e) citoyen(ne) a le droit d’obtenir des réponses, tôt ou tard, loin des partis pris paranoïaques ou conspirationnistes, et même par-delà la spécificité du Covid-19.

Continuer la lecture

Je n’accepte pas la relation de ma fille de 21 ans

Question posée par Laure :

Ma fille de 21 ans a une relation avec un homme de 47 ans. Je ne l’accepte pas.

De plus on ne s’entend pas depuis longtemps. Je ne vis plus avec son père j’ai refait ma vie.

On s’est fâché, la communication est rompue, elle ne venait me voir que très rarement.

Comment faire ?

Mes pistes de réponse :

Quand Alice a demandé au chat du Cheshire :

« Voudriez-vous, je vous prie, me dire quel chemin je dois prendre pour m’en aller d’ici ? »

Le chat lui a répondu :

« Cela dépend en grande partie du lieu où vous voulez vous rendre. »

Pour savoir comment faire, il faut savoir « ce que vous voulez faire » donc ce que vous voulez obtenir dans votre relation à votre fille.

Continuer la lecture