Je n’ai pas accompli ce que je voulais vraiment

Question posée par Marie-France :

Depuis que je suis en retraite j’ai une multitude de projets de vie inaccomplis : déménager, commencer des études universitaires que je n’ai jamais pu faire, m’installer comme thérapeute artiste, publier un livre, créer, voyager, mais cela est-il le résultat de mes frustrations de vie où je n’ai pas accompli ce que je voulais vraiment ? Et comment faire ? Aurai-je le temps, la santé ?

Mes pistes de réponse :

La tradition spirituelle de l’Inde ancienne parle de 4 stades distincts dans la vie d’un être humain :

  1. Bramacharya : période de l’éducation.
  2. Grihastha : période de la vie à la fois active et mondaine.
  3. Vanaprastha : période de méditation et de retraite dans la nature.
  4. Samnyasa : période de renoncement et de détachement complet vis-à-vis du monde qui permet d’atteindre la libération avant la mort.

Aujourd’hui – dans le monde de l’avoir – ces observances ne sont qu’exceptionnellement suivies, et pourtant on comprendra facilement qu’un être pourra d’autant plus facilement partir en paix qu’il aura pu vivre pleinement ce qu’il aura ressenti le besoin de vivre dans les stades précédents son départ.

Qui se soucie de préparer sa mort aujourd’hui ? Et pourtant comment réussir sa mort sans avoir réussi sa vie ? Pour ne pas être la proie d’une foule de regrets au moment du départ, n’est-il pas sage d’avoir consacré sa vie à réaliser ses désirs pendant qu’il en est encore temps ?

Vous vous retrouvez « en retraite » avec le sentiment d’avoir une multitude de projets de vie inaccomplis. En même temps – si vous êtes lucide – vous conviendrez que vous n’aurez vraisemblablement pas le temps de mener tous vos projets à terme.

Il va donc vous falloir faire des choix pour vous consacrer à ce qui est vraiment important pour vous, à l’essentiel.

Personne ne peut répondre à la question de savoir si vous aurez le temps et la santé de mener vos projets à terme, c’est la raison pour laquelle il faut vous mettre entrain sans tarder.

Swami Prajnanpad expliquait que l’absence de désir était le but de la vie. Il précisait que cette absence de désir était l’absence de désir de donner et de recevoir et concluait par ces mots :

 « J’ai donné ce que j’avais à donner, j’ai reçu ce que j’avais à recevoir et j’ai fait ce que j’avais à faire ! » Et il poursuivait : « Terminé ! Si vous réalisez cela, alors vous êtes libre, vous avez atteint l’unité ! »

C’est ainsi qu’en vous consacrant aujourd’hui à ce que vous ressentez le besoin d’entreprendre en ayant fait des choix, vous aurez réalisé l’essentiel pour vous.

Vous vous serez donnée aujourd’hui la possibilité de partir quiète et le cœur en paix demain.

© 2022 Renaud PERRONNET Tous droits réservés.  

Illustration :

Young Old Lady Painting, peint par Steve Binetti

Pour aller plus loin, vous pouvez lire :


REVENIR À L’ENSEMBLE DES QUESTIONS / RÉPONSES ET POSER VOUS AUSSI UNE QUESTION


Moyennant une modeste participation aux frais de ce site, vous pouvez télécharger l’intégralité de cet article au format PDF, en cliquant sur ce bouton :


CLIQUEZ ICI POUR VOUS ABONNER AUX COMMENTAIRES DE CET ARTICLE
Abonnement pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires