Archives par étiquette : Méchanceté

Méchanceté

Réflexion n° 5 :

« La méchanceté est l’expression tragique de l’amertume des gens qui n’ont pas pris soin de leur souffrance », explique le psychologue Marshall B. Rosenberg, créateur de la Communication Non Violente.

Il est vrai qu’ordinairement nous ne sommes pas enclins à tenter de comprendre les causes des comportements de ceux que nous jugeons méchants !

Pourtant si nous nous observons nous-mêmes, nous conviendrons facilement que c’est bien parce que nous avons un problème et que nous souffrons que nous sommes parfois en colère et dans le ressentiment contre des tiers.

Continuer la lecture

Comment gérer celui qui dit du mal de nous ?

Sommes-nous volontairement méchants ?

« Le meilleur service que l’on puisse rendre aux autres, c’est de leur faire remarquer que c’est l’inconscient qui les incite à agir et de les aider à comprendre cet inconscient. »

Swami Prajñânpad(1).

 

« La peur est ce qui rend méchant ; la méchanceté est ce qui fait peur. »

Eugen Drewermann(2).

Socrate (dans le dialogue de Platon, Le Gorgias), énonce : « Nul n’est méchant volontairement. » On peut – en effet – se demander si l’être humain accomplit une action mauvaise en toute connaissance de cause, « parce qu’elle est mauvaise » (auquel cas il serait volontairement méchant), ou « bien qu’elle soit mauvaise » (auquel cas il serait méchant par accident et ne rechercherait pas la méchanceté « pour la méchanceté. »)

Pour Platon, le mal – ne pouvant pas être fait en connaissance de cause – ne saurait être le fait d’un esprit lucide. Un peu comme quand il nous arrive de pressentir, sans en tenir compte, que nous allons commettre une erreur. Si nous avions « vraiment » pressenti notre erreur, l’aurions-nous commise ? En fait peut-être l’avons-nous pressentie, mais certainement pas d’une manière suffisamment explicite pour nous empêcher de la commettre… Comme si nous étions restés incapables de croire en la vérité de notre pressentiment.

Prenons un exemple. Le jour où Olivia a montré à sa mère la robe un peu courte qu’elle venait de s’acheter, et qu’elle s’est entendue dire « Voilà une robe parfaite pour faire le trottoir à Pigalle », elle s’est sentie profondément blessée par la réplique de sa mère, la trouvant méchante avec elle.

Continuer la lecture

Je m’en veux de ne pas être une bonne mère et déborde de méchanceté, que faire ?

Question d’Estelle :

Mère.

Je tiens tout d’abord à vous remercier pour tout le travail que vous faites sur ce site, c’est formidable, si vous pouvez m’aider j’ai moi aussi de gros soucis de comportements avec ma fille aînée, il m’arrive de vouloir qu’elle disparaisse quand elle fait de simples bêtises, je m’en veux de ne pas être une bonne mère pour elle, pour mes autres enfants je ne sais pas pourquoi mais je ne réagis pas du tout de la même façon, c’est horrible, je lutte contre moi-même pour ne pas qu’elle vive un enfer par ma faute mais parfois je déborde de méchanceté, j’ai de gros soucis par ailleurs avec mon enfance, mon père ne m’a jamais laissé vivre il me battait et me manipulait psychologiquement jusqu’à ce que je parte de la maison à 20 ans pour me marier parce que j’étais enceinte, la situation est figée nous faisons comme si de rien n’était mais j’ai envie de couper les ponts pour enfin pouvoir repartir à zéro, je n’ose pas, j’ai peur de me retrouver toute seule. Mon mari est un trésor mais malheureusement nous ne sommes pas heureux. Mon attitude et mon stress surtout vis à vis de la grande gâche tout. Je n’apprécie même plus un ciel bleu. Je vous demande de bien vouloir m’aider surtout pour ma fille aînée, je veux qu’elle puisse s’épanouir à sa façon, et j’aimerais pourvoir l’aider à cela et pas l’inverse. Merci beaucoup.

Continuer la lecture