Histoire du papillon

QUEL EST LE CRITÈRE DU BESOIN D’AIDE ?

à tous les thérapeutes, psychologues, coaches et autres aidants…

à propos de notre désir d’aider les autres et de faire “le bien”.

« Quand vous donnez quelque chose à quelqu’un, faites d’abord très attention à la position de sa main, voyez si elle est en position de recevoir. (…) L’enseignant doit attendre que la question soit posée, c’est-à-dire qu’un doute soit apparu dans l’esprit de l’élève. Le doute, le doute, le doute doit d’abord apparaître. C’est cela le critère du besoin d’aide. Quand le doute viendra-t-il ? Seulement après que l’élève aura fait lui-même l’expérience. »

Swami Prajnânpad.

« L’important n’est pas ce que vous dites, même si c’est vrai, mais la manière dont vous le faites passer et en fin de compte le résultat. A quoi bon asséner une vérité si la personne ne peut pas l’entendre ? »

Arnaud Desjardins.

(Durée 2:56)


Pour aller plus loin, vous pouvez lire sur ce blog :


Moyennant une modeste participation aux frais de ce site, vous pouvez télécharger l’intégralité du diaporama de cette vidéo de 16 pages, au format PDF, en cliquant sur ce bouton : 


CLIQUEZ ICI POUR VOUS ABONNER AUX COMMENTAIRES DE CET ARTICLE
Abonnement pour
guest

10 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Lequeux
Lequeux
27 février 2018 12:11

Bonjour, Merci pour ce diaporama qui me permet une introspection particulière, car c’est dans la relation à mon grand enfant de bientôt 23 ans que je transfère la leçon de cette histoire du papillon. Je prends conscience à cet instant combien les conseils donnés, répétés, assénés à mon grand garçon, peuvent l’avoir poussé à s’enfermer dans un mode de fonctionnement, dans un schéma que j’ai peut-être nourri croyant bien faire. Mais surtout quand les échanges s’engrènent, quand une simple discussion prend l’allure d’un conflit prêt à exploser, depuis quelque temps il me dit de tout façon ça sert à rien,… Lire la suite »

christine
christine
22 septembre 2014 13:34

malheureusement dans notre “nouveau” et “beau” monde on a parfois de quoi se sentir “concerné” même si on ne l’est pas

le monde nous rend fragile parfois irritable voir agressif

le discernement a parfois du mal à se faire une petite place et c’est de plus en plus compliqué

pessimiste??non réaliste !!je crois encore un peu en “l’humain ou en tout cas j’essaie et j’y mets de l’énergie

bonne journeé à tous !!!

Dominique
Dominique
22 septembre 2014 10:56

Merci Renaud pour vos mails, ce matin, vous m’avez éclairée sur la relation d’aide, j’en avais un grand besoin !
Bonne journée à vous.

christine
christine
22 septembre 2014 09:57

je suis d’accord mais on a “joué” du Mélanie Klein à toutes les “sauces “….limite judéo chrétien du style “plus tu as d’épreuves plus tu souffres et plus tu gagneras ton paradis “je n’impose rien je partage et ceux qui n’arrivent pas à “sublimer” se sentiront moins “coupables” de ne pas y “réussir” car on sera au moins “deux” et c’est important qu’au moins un être humain pense comme nous !!! être deux c’est déjà ne plus être seul(e) dans sa pensée je dis juste qu’il y a le “miroir” de la sublimation et le miroir c’est l’épuisement voire parfois… Lire la suite »

christine
christine
22 septembre 2014 06:40

je ne suis pas ok avec la “sublimation” !!les épreuves n’aident pas toujours à s’en sortir

parfois elles épuisent tout simplement et ne me dites pas que c’est parce qu’on n’a pas su les appréhender les décoder!!

l’épuisement ça existe

Pascale
Pascale
2 septembre 2008 11:47

Quel enseignement que cette belle allégorie très “parlante”. Il reste à l’intégrer, peu à peu. Merci.

Alice
Alice
16 juin 2008 19:36

Juste pour dire merci pour cet article très intéressant.
Votre abonné.