Quelles sont vos croyances d’aidant ?

10 questions / réponses pour apprendre à aider sans se perdre.

(Libre adaptation d’un questionnaire de Michelle Arcand, psychothérapeute.)

L’objectif de ce quizz est de vous aider à réfléchir à la manière dont vous pouvez interpréter votre rôle d’aidant à travers des croyances erronées… au risque de vous perdre et de sombrer dans le burn-out.

Répondez à ces questions, puis lisez leurs commentaires et souvenez-vous que – si vous le souhaitez – vous pouvez engager le dialogue avec moi au bas de cette page…

Le Quizz de 10 questions :

© 2010 Renaud PERRONNET Tous droits réservés.


Moyennant une modeste participation aux frais de ce site, vous pouvez télécharger l’intégralité de ce test avec ses réponses (4 pages) au format PDF, en cliquant sur ce bouton : 


Pour aller plus loin dans votre réflexion, n’hésitez pas à lire :


 

CLIQUEZ ICI POUR VOUS ABONNER AUX COMMENTAIRES DE CET ARTICLE
Abonnement pour
guest

18 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Lisa
Lisa
29 octobre 2018 13:50

Se faire du bien, se faire plaisir, c’est cela que vous évoquez quand vous parlez de caprices?

Steph
Steph
28 octobre 2018 02:31

90% lol

Je ne suis pas tout à fait daccord avec la question sur les droits des personnes âgées, pour moi oui, ils ont des droits différents, car accès à des droits et des dispositifs adaptés à partir d’un certain âge … je suis assistante sociale lol

Marie
Marie
2 octobre 2014 10:13

Bonjour,
J’ai fait le test et j’ai obtenu 20%, j’ai toujours appris qu’il fallait énormément aider les personnes sinon on risquait de le regretter quand ils ne seront plus là. Et qu’il ne fallait pas se plaindre car on avait de la chance par rapport à d’autre.

chantal
chantal
22 octobre 2011 16:55

Bonjour J’ai découvert votre site par hasard. A la lecture des différents thèmes que vous abordez, j’ai été très touchée par les témoignages qui me renvoient à mon propre questionnement dans la prise en soin des personnes âgées dont je m’ occupe au sein de notre service. J’ai répondu à votre questionnaire et mon score est de 10 sur 10. J’effectue depuis plusieurs années un travail sur moi et c’est la raison pour laquelle je pense mieux me connaître et comprendre que l on ne devient pas un aidant par hasard….pour nous les aidants, il est essentiel de comprendre que… Lire la suite »

mathilde
mathilde
7 janvier 2010 22:01

et bien disons ke je me suis bien plantée et ce, sur toute la ligne vu ke mon score est nul ! ça me fait penser à ma mère ki ne cesse de me répéter ke si je veux être une (bonne) infirmière, il faut d’abord ke je panse mes maux avant de penser o mots réconfortants ke je peux donner o patient… connaître mes limites afin de ne pas être trop infantilisante… oser dire non quand je commence à dépenser trop d’énergie quand je veux porter la souffrance des autres etc etc… merci pour la clairvoyance de ces propos… Lire la suite »

Sandrine
Sandrine
4 janvier 2010 15:38

“Accompagner l’autre” est loin d’être facile, que cela soit par les soins palliatifs, par l’acoompagnement dans les gestes de la vie au quotidien, par les entretiens que l’on peut partager… On ne sort pas indemne de cette rencontre faite de confidentialité, d’humanité… j’ose presque utiliser le terme “amour”… Allez j’ose, on est entre nous. Il n’y a pas de distance à avoir: le chagrin ne s’attrape pas comme un mauvais virus. Il y a juste une écoute, une main, une épaule qui peut réchauffer quand le coeur est gris. Mais moi là dedans, comment fais-je pour me respecter ? ce… Lire la suite »

Viviane
Viviane
3 janvier 2010 21:26

J’ai fait le test…
Je dois dire que mes réponses étaient le reflet de la formation que j avais suivi avec vous (comment gérer ses émotions en face d une personne en fin de vie )…
Formation que j ai beaucoup appréciée et qui m a beaucoup aidée dans mes réflexions . . .
Merci infiniment
A bientôt peut être dans le cadre d une autre formation.

Katharina
Katharina
3 janvier 2010 18:04

Merci, pour votre nouvel article.
Bonne année à vous et merci pour l’aide à la réflexion et l’aide tout court que vous m’apportez.

Christelle
Christelle
3 janvier 2010 18:51

Bonsoir,
J’ai répondu au test et mon score est de 8 sur 10, j’hésite encore sur les questions :
“L’autonomie, c’est le fait de répondre à tous ses besoins.”
” C’est normal de vouloir rendre service.”
Ce n’est pas toujours évident… mais j’y travaille 🙂
Merci pour vos bon voeux et recevez les miens tout aussi sincères pour la nouvelle année.

CARRIÈRE
3 janvier 2010 14:18

Bonjour, je suis très surprise du test, c’est très intéressant et renseigne en quelques clic sur le fond de notre personnalité de façon très concrète, moitié de bonnes réponses, significativement j’ai encore du boulot sur la planche pour améliorer ma perception et affiner le soin que je me porte à moi-même. L’année 2009 aura été une cheminement de remise en question nécessaire et de travail d’amélioration, je prenais l’eau… merci de votre mail et je reprends l’année avec une soif de connaissance, au plaisir d’apprendre en vous lisant encore, très bonne année 2010 pleine d’harmonie d’enrichissement et de plaisir de… Lire la suite »

Edith
Edith
3 janvier 2010 11:27

Merci ! J’ai répondu au test et… pas mal ! Je tenais à vous remercier pour toutes les aides que je trouve dans les lectures de vos infos ! Je tenais aussi à partager avec vous mon dernier “passage vers un autre avenir” pour moi ….! Comme le dit votre réponse : “Les liens familiaux ne sont pas – a priori et par essence – forcément harmonieux, les parents maltraitants existent. Ainsi chacun est moralement libre de prendre soin de ses parents malades ou non, comme de décider librement des limites avec lesquelles il s’imposera cette tâche.” Je viens de… Lire la suite »

debeire edith
debeire edith
Répondre à  Renaud Perronnet
2 octobre 2014 20:32

bonjour ! 5 ans plus tard…….! Un coup de vent a poussé la porte de mes résolutions de la révoltée de 45 ans ! J’ai fait “la paix” avec mon père et de ce fait pu accompagner Maman décédée l’an dernier, à 76 ans de cette maladie d’Alzheimer…..! Je me suis réconciliée avec ce père plein de défauts que je n’ai pas oubliés. Juste tourné la page du passé puisque je ne peux plus rien y changer ! Je suis à présent infirmière coordinatrice dans un Ehpad de plus de 80 résidents et mon travail est passionnant ! Très difficile… Lire la suite »

Edith
Edith
Répondre à  Edith
8 janvier 2010 15:30

ce n’est pas normal d’avoir des caprices qd on est en bonne santé : je pense qu’on a droit aux caprices qu’on soit en bonne ou en mauvaise santé; la question n’est pas claire ….et je ne savais pas quoi répondre :
“oui….ce n’est pas normal d’avoir des caprices qd on est en bonne santé”
“non…ce n’est pas normal d’avoir des caprices quand on est en bonne santé”

dans les deux cas ma réponse ne me satisfaisait pas…….
suis-je tordue ou est-ce la question ?
merci
edith