Comment gérer mon compagnon devenu hyperactif en vieillissant ?

Question posée par Catherine :

Comment gérer mon compagnon devenu hyperactif en vieillissant ? C’est épuisant !

Mes pistes de réponse :

D’une manière générale, la meilleure façon pour être en paix avec les comportements de l’autre qui nous gênent parce qu’ils nous énervent ou nous épuisent, c’est de comprendre les motivations qui sont les siennes pour agir.

En fait, l’autre est toujours dans sa logique à lui, en relation avec la manière dont il voit et sent les choses. Comprendre cette logique, c’est prendre la mesure de la cohérence qui est la sienne à agir comme il agit.

Cela nous sert à découvrir que si l’autre a agi comme il a agi, c’est simplement parce qu’il n’a pas pu agir autrement.

C’est ainsi que vous découvrirez que la cause de votre malaise réside dans votre refus d’accepter que l’autre agit comme il agit… parce que vous pensez qu’il devrait voir les choses autrement que comme il les voit.
Si vous parvenez à prendre la mesure de ce que je vous dis là, vous ne serez plus épuisée par le comportement de votre compagnon.

Cela dit, en comprenant les causes de l’hyperactivité de votre compagnon, peut-être pourrez-vous l’aider dans ce qui n’est vraisemblablement qu’une compulsion chez lui ?

L’hyperactivité peut cacher bien des malaises et des angoisses, elle est souvent l’arbre qui cache la forêt, elle est même aujourd’hui définie comme un trouble déficitaire de l’attention (TDAH).

Alors ouvrez les yeux, que vit en vérité votre compagnon ? Quelle insatisfaction se révèle chez lui à l’occasion de son vieillissement ?

En même temps, votre question soulève une nouvelle opportunité : celle de savoir précisément pourquoi vous vous sentez personnellement épuisée par les comportements de votre compagnon.

C’est bien vous qui avez le problème n’est-ce pas, puisque c’est vous qui vous dites épuisée ?

Ce que vous ne pouvez pas changer, vous pouvez vous y adapter et dans ce cas répondre à ces questions pourrait être aidant pour vous :

  • Pourquoi devriez-vous vous sentir épuisée par les comportements de votre compagnon ?
  • Est-ce à dire que vous êtes trop fusionnelle avec lui ?
  • Savez-vous pourquoi vous vous sentez à ce point dépendante de lui ?
  • Ne serait-ce pas l’occasion pour vous de le respecter dans ce que vous vivez comme étant son hyperactivité, sans pour autant penser que vous devriez nécessairement le suivre ?
  • Une opportunité non pas de vous éloigner de lui mais de vivre davantage la vie qui est la vôtre ?

Parfois le simple fait de faire légèrement bouger la vision que nous avons de l’autre va nous aider à le respecter tel qu’il est et – en conséquence – à ne plus avoir de problème avec lui…

Peut-être connaissez-vous cette maxime anglaise : « Si tu n’aimes pas cela, change-le ! Et si tu ne le changes pas, aime-le ! » …mais pour aimer votre compagnon tel qu’il est, il vous faut commencer par prendre soin de votre épuisement.

Je vous laisse donc méditer cette clé partagée par Matthieu Ricard, et qui s’adresse à toute personne qui veut améliorer sa qualité de vie dans sa relation à l’autre :

« Nous nous efforçons constamment d’améliorer les conditions extérieures de notre existence, et en fin de compte c’est notre esprit qui fait l’expérience du monde et qui traduit cette perception sous forme de bien-être ou de souffrance. Si nous transformons notre façon d’appréhender les choses, nous transformons automatiquement la qualité de notre vie. »

——————-

Pour aller plus loin, lisez : À propos de l’autonomie et de la différence dans la vie de couple

Illustration : René Daniëls, Fenêtre.

© 2020 Renaud PERRONNET Tous droits réservés. 

——————

Petit sondage à propos de la question : Comment gérer mon compagnon devenu hyperactif en vieillissant ?

(Après avoir sélectionné le numéro correspondant à votre opinion, cliquez sur "Votez" et vous découvrirez les résultats complets de ce sondage.)
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

VOS COMMENTAIRES SONT EN BAS DE PAGE, JE VOUS RÉPONDRAI LE CAS ÉCHÉANT

REVENIR À L’ENSEMBLE DES QUESTIONS / RÉPONSES ET POSER VOUS AUSSI UNE QUESTION

——————

Moyennant une modeste participation aux frais de ce site, vous pouvez télécharger votre question et ma piste de réponse, au format PDF, en cliquant sur ce bouton :

2 réflexions au sujet de « Comment gérer mon compagnon devenu hyperactif en vieillissant ? »

  1. Catherine

    Merci pour votre réponse constructive, mais non je ne suis pas du tout fusionnelle avec lui, nous n’avons pas les mêmes intérêts je suis très malheureuse car en plus il devient agressif en paroles simplement pour répondre à une simple question ménagère comme as-tu pensé à fermer la porte d’entrée ? Du coup je ne demande plus rien je vérifie par moi même il oublie même ce qu’il a pu faire la veille, par exemple il a débranché tout les câbles de ma télévision il a fallu que je rebranche tout et quand je lui demande si c’est lui il me répond que non si j’insiste il devient agressif verbalement. Il achète aussi tous les jours des choses sur internet et ne se souvient plus de ce qu’il a acheté. Depuis trois jours il ne mange plus le midi mais seulement le soir. Je ne dis rien il ne me donnerait pas de raisons vraies de toutes façons. Il refuse de manger comme moi et nous achetons chacun de notre coté nos provisions. Je mange plutôt simple et diététique lui se fait des plats cuisinés forts avec beaucoup d’épices que je ne supporterai pas, j’ai un syndrome de l’intestin irritable qui s’ aggrave depuis quelque temps malgré une nourriture saine, ce matin j’ai souffert le martyre. Dès qu’il se lève il s’agite il a massacré notre jardin il coupe les arbres en bourgeons, du coup plus de fleurs plus de fruits, il est tombé de l’ échelle et s’est cassé le poignet, en trois ans il s’est cassé la cheville le poignet et déchiré un tendon, a pris une décharge électrique qui l’a conduit aux urgences, et ne s’est pas protégé en soudant de nouveau urgences. Quand je lui dis que ça ne va pas qu’il faut qu’il se calme et qu’il consulte, il me dit que je suis folle. Il est également insomniaque. En fait je ne sais pas et je ne comprends pas ce comportement, tout ce que je sais de lui de son enfance est que sa mère le frappait souvent (elle me l’a dit) car il se mettait souvent en danger et que son père hurlait et était violent avec un ceinturon. Il va falloir que je sorte de là sinon je vais mourir. Merci à vous

    Répondre
    1. Renaud Perronnet Auteur de l’article

      Oui et pour ne pas devoir être plus longtemps la victime de ces comportements je ne peux que vous conseiller de vous faire aider dans une relation thérapeutique régulière.

      Répondre

Répondre à Renaud Perronnet Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *