En paix avec la souffrance ?

 

Cette réflexion vous intéresse, pour aller plus loin, lisez :

Téléchargez gratuitement ce post et envoyez-le à vos amis et sur les réseaux sociaux :


 

CLIQUEZ ICI POUR VOUS ABONNER AUX COMMENTAIRES DE CET ARTICLE
Abonnement pour
guest
3 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Barbara L
Barbara L
3 mars 2018 15:33

N’y aurait il pas un énorme avantage à cette subjectivité en fin de compte? car si tout dépend de notre interprétation subjective, et si nous cessons d’être dépendants du regard d’autrui (voire des normes sociales!), alors je peux trouver satisfaction à me dire que j’ai « fait au mieux », qu’à l’impossible nul n’est tenu, et que ce que j’ai fait je l’ai fait avec ce qui était en moi et les outils et savoirs que j’avais à ce moment là… et me contenter, si j’ose dire, de cette « évidence » là? Ceci ne m’empêche en rien d’ailleurs de faire mieux la prochaine… Lire la suite »

Vanina
Vanina
29 janvier 2018 14:57

Bonjour, pour demeurer en accord avec nos valeurs, il peut nous arriver de ressentir un désir d’action. Il est souhaitable de la construire avec lucidité tant par rapport à la globalité de la situation qu’aux limites potentielles de notre entreprise. Evidemment, le résultat ne dépend pas uniquement de nous ainsi, c’est l’investissement, l’effort fournit pour atteindre notre objectif qui reste notre réussite et non le résultat en lui-même. Le sentiment d’échec, aussi subjectif qu’il soit, est bien difficile à porter, il plombe et décourage la volonté et il faut trouver des ressources externes et/ou internes pour rebondir sous peine de… Lire la suite »