Etes-vous au clair avec votre culpabilité ?

(Libre adaptation des pensées d’Epictète, d’Albert Ellis et de Lucien Auger qui sont à l’origine de la thérapie émotivo-rationnelle.)

Voulez-vous tenter de comprendre de l’intérieur la manière dont vous vous y prenez pour – non seulement vous sentir coupables – mais aussi croire sincèrement en votre culpabilité ?

Prenez votre temps pour répondre à ces questions, pour lire leurs commentaires et n’hésitez pas à me faire part de vos éventuels besoins d’explications…

Le Quizz de 16 questions :

© 2010 Renaud PERRONNET Tous droits réservés.


Moyennant une modeste participation aux frais de ce site, vous pouvez télécharger l’intégralité de ce test avec ses réponses (6 pages) au format PDF, en cliquant sur ce bouton : 


Pour aller plus loin, vous pouvez aussi lire sur ce site :


Compteur de lectures à la date d’aujourd’hui :

10 142 vues

 

CLIQUEZ ICI POUR VOUS ABONNER AUX COMMENTAIRES DE CET ARTICLE
Abonnement pour
guest

10 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Katerine

Bonsoir Monsieur Perronet, je trouve ce test difficile et embrouillé et à cause de cette embrouille je me sens coupable d’avoir échoué, Mais ne l’êtes vous pas aussi ? puisque vous m’avez embrouillée dans mes réponses ? ce que je viens de comprendre, c’est que quand on culpabilise, on rend coupable forcément une autre personne. Donc pour que tout aille bien il faut tout aplanir et ne voir plus aucune bosse, mais alors on serait tous plats et on s’ennuieraient nous tous non coupables.
Merci beaucoup j’ai bien aimé m’embrouiller.

Agnes

Bref si je comprend bien est-ce que cela voudrait dire que seul le lâcher prise et l’acceptation de nos imperfections soigneraient la culpabilité ? Et finalement se libère ton vraiment un jour de cette dernière ? Et la plus grande « toute puissance «  n’est-elle pas de culpabiliser de culpabiliser ? Dans ce cas je n.ai plus qu’à me tirer une balle……. en culpabilisant…. 😉

Amy

Dans mon cas, c’est la guérison de mes blessures-traumas d’enfant intégrés en moi qui m’a libérée de la culpabilité d’être comme je suis. Jusque-là je me poussais, je me blâmais, je me forçais, je me malmenais (via une voix intérieure blâmante et en actions) pour être à la hauteur de ce qu’on attendait de moi enfant. Le réaliser, comprendre le mécanisme, et en guérir émotionnellement / corporellement fait qu’aujourd’hui je ne me maltraite plus, puisque je ne suis plus coupable d’être comme je suis et je n’ai plus d’objectif à atteindre. Je n’ai pas lâché prise par la volonté, en… Lire la suite »

L

C est vrai que la culpabilité est un poison .on se sent toujours coupable d agir ou pas .coupable par rapport au regard de l autre .est ce que j ai bien agit ou pas face à une situation.nous sommes soumis au regard de l autre et de la société réussir à s en détaché est un grand pas vers la liberté. J y travaille chaque jours à être moi et d agir comme je le souhaite même si la société ne cautionne pas. Toute mon enfance j ai eu une mère qui se sourciait du regard de l autre… Lire la suite »

AkoZ

Le mot douteux rė employé pour toutes les questions ne donne pas une juste réponse mais que l’affirmation donnée n’est pas convaincante voire crédible donc ni vraie ni vraiment fausse mais insuffisante. Les questions sont parfois trop ambigües ainsi: * la 1 : le droit naturel est en nous une position plus ou moins déformée par ces agents d’apprentissage que sont des adultes ayant autorité sur nous et confiance en eux. On ne peut raisonnablement pas se dire qu’on avait pas le droit puisque on “nous a dit” bien ou mal. A priori donc on agirait selon ces lois déplacées… Lire la suite »

Claire

4 – Se sentir coupable permet à une personne de ne pas reproduire l’acte pour lequel elle se sent coupable. Vrai Faux X Douteux Opinion douteuse, car la culpabilité est un cercle vicieux : les personnes qui se sentent coupables continuent généralement indéfiniment à reproduire les actes… pour lesquels elles se sentent toujours davantage coupables ! Bonjour à vous, A cette question, j’ai répondu faux, car je pense que la culpabilité ne garantie pas de prendre conscience de ses actes et de ne pas continuer son comportement. Alors pourquoi cette réponse est “notée” comme fausse et que le commentaire valide… Lire la suite »

bernadette

Il ne sert à rien de se sentir coupable. Si vous avez gaffé ou blessé autrui, il faut assumer et voir les conséquences de ses actes. Devenir responsable et être assez habile pour dire q.q,.chose à q.q’un sans le blesser est un acte de bienveillance. Par contre faire mal à q.q’un consciemment est de la méchanceté pure et simple.

Anne

je suis en partie d’accord avec cette phrase, elle m’interpelle malgré tout .. je viens de gaffer , de blesser mon fils , j’en assume les conséquences , est ce pour cela que je ne suis pas responsable ? dans la mesure où je n’avais pas mesuré l’impact de ce que je lui disais parce que lui aussi a ses limites ?

maimoun

Merci pour le quiz et bon courage