Archives par étiquette : Soignants

Prendre soin de soi pour aider l’autre

« Aider c’est être, ce n’est pas vouloir. »

Daniel Morin.

L’absence de compréhension, comme l’absence de connaissance de soi-même, ne profitent jamais au soignant. Au contraire, ce flou le condamne a toujours devoir répéter les mêmes comportements inadaptés, préjudiciables à la relation d’aide comme à lui-même.

Par contre, un soignant, qui ne serait-ce qu’une seule fois dans son approche de lui-même, a pu comprendre les raisons pour lesquelles il a été amené à avoir tel ou tel comportement inapproprié dans la relation d’aide, a fait naître en lui un espoir inestimable pour lui-même comme pour sa capacité à grandir dans cette relation d’aide.

Cet espoir est palpable parce qu’il est issu de l’expérience de sa pratique personnelle. L’expérience personnelle du soignant qui s’aide en se comprenant est la substance même de sa relation d’aide future. C’est parce qu’il a réussi à se comprendre lui-même sans se juger ni culpabiliser qu’il sera capable de comprendre celui qu’il se propose d’aider, sans le juger.

Comprendre ses propres comportements, se les expliquer à soi-même, c’est forger la clé qui ouvrira la serrure de sa possible évolution. A partir de cette compréhension, de cette préhension de lui-même, le soignant va pouvoir se prendre lui-même en charge et devenir peu à peu moins dépendant du comportement des soignés et de ses collègues, devenir plus autonome, c’est à dire plus apte à aider.

Il faut donner aux soignants des espaces pour se comprendre, des espaces pour s’accepter, donc des espaces d’humanité. Créer des moments propices de non-jugement et de confiance dans lesquels ils pourront commencer par s’accepter eux-mêmes en découvrant que leurs attitudes sont « saines » et du côté de la vie.

Sans ces moments, ils risquent de se fermer, de « se blinder », comme ils disent bien souvent. A force d’incompréhension et de meurtrissures, leur désir d’aider les autres s’émousse, leurs cœurs risquent de se fermer pour moins souffrir et c’est dans ce contexte que l’établissement de santé risque de devenir un lieu dans lequel on « répare » plutôt que d’être un lieu dans lequel on « prend soin ».

A partir de la compréhension que l’on a de ses propres comportements, tout reste à faire, mais sans cette compréhension, rien ne peut être fait.

Fournir aux soignants-aidants des lieux d’évolution et de ressourcement, c’est leur fournir la capacité d’aider les autres.

——————————–

UN EXEMPLE DE CE TRAVAIL DE COMPRÉHENSION DE SOI-MEME

DANS UNE RELATION SOIGNANT / CADRE DE SANTÉ

Continuer la lecture

L’infantilisation des personnes âgées ou le parler condescendant

Extraits de deux articles lus sur le blog « Mythe-Alzheimer » : Une autre manière de penser le vieillissement cérébral : pour une approche qui assume la complexité.

——————————

Le soutien social et les interactions sociales influencent de façon fondamentale la qualité de vie des personnes âgées résidant dans une structure d’hébergement à long terme.

Cependant, il apparaît que, trop souvent, ces structures ne répondent pas réellement aux besoins de soutien social des personnes âgées. Par ailleurs, l’analyse de la communication dans les structures d’hébergement révèle une relative absence de conversation, une conversation principalement orientée vers la tâche en cours et un langage qui encourage la dépendance. On observe ainsi assez fréquemment la mise en place d’un style de communication qui a été appelé le parler « personnes âgées » ou le parler condescendant.

En utilisant ce type de parler, les membres du personnel peuvent, sans réellement en prendre conscience, renforcer la dépendance et favoriser l’isolement ainsi que la dépression chez les résidents, ce qui contribue à une spirale de déclin physique, cognitif et fonctionnel.

Continuer la lecture

Manager des soignants

« Lorsque quelqu’un te met en colère, sache que c’est ton jugement qui te met en colère. »

Epictète, philosophe grec stoïcien, 1er siècle av. JC.

Le risque du Manager en établissement de santé : ne pas savoir s’y prendre avec ses collaborateurs.

Contribution à une pédagogie de la relation interpersonnelle du management.

  • Un contexte général de non communication interpersonnelle.
  • Des remarques faites pour ne pas être acceptées…
  • L’éternel discours moralisateur.
  • Dans nos relations, pourquoi disons-nous que c’est toujours de la faute des autres ?
  • Faut-il être un manager rassurant ?
  • Comment créer la confiance et la coopération ?
  • Le « tabou » de l’équipe saine.
  • La peur du manque d’autorité.
  • Reconnaître sobrement « ce qui est. »
  • Entrer en Communication Vraie.

Continuer la lecture

Pourquoi prendre soin des soignants ?

« Pour pouvoir sortir quelqu’un du bourbier, il faut avoir soi-même les deux pieds sur la terre ferme. »

Proverbe indien.

  • Bilan après 15 ans de métier…
  • Comment aider les aidants ?
  • L’attitude de base du soignant : l’acceptation de « ce qui est. »
  • Comment accueillir la maladie et la souffrance ?
  • Travailler la conscience de soi.
  • Le soignant : aidant ou garagiste ?
  • 7 besoins essentiels du soignant.
  • Quelques chiffres…

Continuer la lecture