Prends du recul !

Cette réflexion vous intéresse, pour aller plus loin, comprendre pourquoi il est important de se désidentifier de celle ou celui que nous prétendons accompagner afin qu’il puisse se sentir écouté par nous, lisez :

Téléchargez gratuitement ce post et envoyez-le à vos amis et sur les réseaux sociaux :


 

CLIQUEZ ICI POUR VOUS ABONNER AUX COMMENTAIRES DE CET ARTICLE
Abonnement pour
guest
6 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
lorie
lorie
11 février 2019 13:13

Ce que vous dites est évident. Le malheureux constat des personnes de mon entourage, moi y compris, en tant que patients, est que la plupart des psys n’écoutent pas suffisamment et jugent leurs patients. Ils créent de la culpabilité chez le patient quand celui-ci dénonce et remet en question l’ordre malsain qui a créé ses souffrances et problèmes. La psychologie et psychothérapie ne sont pas du tout à la hauteur des attentes et des besoins des patients aujourd’hui. Soit les praticiens écoutent sans rien dire, ce qui finalement ne mène guère le patient à prendre conscience de ses schémas, soit… Lire la suite »

vanina claris
vanina claris
11 février 2019 11:30

Bonjour,
Oui, ce serait nier les raisons qui font que nous sommes là. On ne peut pas reprocher le manque de civisme ou de raison (dans le sens être raisonnable) à une personne privée de l’intégrité de ses fonctionnalités ou souffrant de leur modification légitimant nos missions auprès de lui (stress, épreuves, bouleversement, maladie neuro-cognitive, douleurs, souffrance psychique…).
Merci Monsieur Perronnet.
CV

vanina claris
vanina claris
Répondre à  Renaud Perronnet
12 février 2019 18:26

Oui, dans chaque relation d’aide, je suis d’accord. Monsieur Perronnet, pourriez vous me préciser ici quels sont les pré-requis, les conditions de l’existence d’une relation d’aide en dehors d’un cadre professionnel ou de la relation enfant-éducateurs. J’ ai l’impression que pour quelle soit, dans les relations ordinaires, il faut qu’il y est d’une part une demande d’aide et de l’autre un accord même implicite..si il y a une demande d’aide, c’est qu il y a une difficulté entraînant une souffrance et donc certainement une fragilité psychique pouvant s’exprimer par certains comportements inhabituels qu’il faut savoir alors relativiser. Par exemple, au… Lire la suite »