Apeirogon, toutes les facettes d’un conflit

« La seule vengeance consiste à faire la paix. »

Un frère d’Abir

 

« Nous ne parlons pas de la paix, nous la faisons. »

Bassam et Rami

Il y a toujours une alternative à la guerre, l’attitude de Bassam et Rami, prodigieusement mise en scène par l’écriture de Colum McCann l’illustre magistralement.

Un apeirogon est une forme possédant un nombre infini de côtés, cette forme à facettes mène le jeu de la vie et de la mort de ce livre dans lequel un récit en entraîne un autre, considérations philosophiques, témoignages, dessins, photos, expériences religieuses, poétiques ou ethnologiques créent une expérience de lecture kaléidoscopique bouleversante pour le lecteur.

Bassam, musulman palestinien, et Rami, juif israélien, ont tous deux perdu leur fille à une décennie d’intervalle : la première, Smadar, 13 ans, a été tuée dans un attentat de kamikazes palestiniens, la seconde, Abir, 10 ans, a été abattue par un garde-frontière israélien.

Tous deux décident de relever la tête et de se battre pour la paix. Ils parcourent le monde sans relâche pour prêcher la fin des hostilités entre les deux peuples, et unissent leur douleur au sein de l’association Combattants for Peace1 .

RP

Pour en savoir plus sur Combatants for Peace, cliquez sur le logo

Note :

1. « Combattants pour la paix » est un mouvement qui regroupe des Palestiniens et des Israéliens qui ont chacun pris part à des affrontements violents entre les deux peuples. Le Cercle des Parents – Forum des Familles est connu aussi sous le nom de Forum des Familles Endeuillées. Fondé en 1995, il rassemble des Israéliens et des Palestiniens ayant perdu un proche dans les affrontements israélo-palestiniens ; ses membres veulent croire qu’un dialogue avec l’autre camp est possible ; il rassemble environ 600 familles.

 

« La violence engendre la séparation et la séparation engendre plus de violence. La peur ne fait que générer plus de peur. Combattants for Peace cherche un moyen de sortir de ce tourbillon de mort… Que Dieu vous bénisse, vous [êtes] des guérisseurs de la Terre Sainte. »

Archevêque émérite Desmond Tutu, lauréat du prix Nobel de la paix 1984


RETOUR À L’ENSEMBLE DES NOURRITURES D’IMPRESSIONS


Téléchargez gratuitement ce texte, envoyez-le à vos amis et sur les réseaux sociaux :


 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *