Erreur

Réflexion n° 16 :

« Il n’y a qu’un moyen de découvrir si vous avez besoin d’un clou ou d’une vis dans votre planche. Enfoncez le clou. Si le bois se fend, c’est une vis qu’il vous fallait », disait le poète soufi Idries Shah.

A première vue, cette parole semblera simpliste et déconcertante aux personnes qui redoutent de faire l’expérience de l’erreur.

Or il n’y a pas un domaine de l’existence où l’apprentissage ne passe pas par l’erreur. L’expérience de l’erreur permet la réflexion, qui permet à son tour l’autonomisation de la personne qui n’est plus condamnée à devoir éternellement la reproduire. On progresse donc d’erreurs en erreurs, à force d’erreurs corrigées et – pour pouvoir les corriger – il faut préalablement oser les voir, donc oser en faire l’expérience.

Christiane Singer nous confie : « Je me suis vite aperçu que tout ce que je n’avais pas osé vivre jusqu’au bout ne me lâchait plus. Il n’est que l’expérience menée à terme qui libère. Nous sommes poursuivis toute une vie par ce que nous n’avons pas osé vivre en entièreté. Toute énergie – quand elle a été réveillée – veut voir son fruit mûr avant de se dissiper. »

Vivre c’est avoir l’audace de mener nos expériences jusqu’au bout, sans que la crainte de l’erreur ne nous paralyse. « La vie est un risque. Si tu n’as pas risqué, tu n’as pas vécu. C’est ce qui donne… un goût de champagne », disait Sœur Emmanuelle. Sinon, que de tâches non accomplies, que de regrets au soir de notre vie !

Apprendre du bois qui se fend, c’est grandir en ayant découvert qu’il nous fallait une vis !

© 2014 Renaud & Hélène PERRONNET Tous droits réservés.

Petit sondage à propos de la réflexion : Erreur

(Après avoir sélectionné le numéro correspondant à votre opinion, cliquez sur "Votez" et vous découvrirez les résultats complets de ce sondage.)
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

VOS COMMENTAIRES SONT EN BAS DE PAGE, JE VOUS RÉPONDRAI LE CAS ÉCHÉANT.

————–

Moyennant une modeste participation aux frais de ce site, vous pouvez télécharger l’intégralité de cet article au format PDF, en cliquant sur ce bouton : 

—————-

3 réflexions au sujet de « Erreur »

  1. jean michel

    Effectivement nos erreurs nous apprennent beaucoup de choses sur nous même. Sans sortir des garanties de la logique, on peut envisager autre chose que la pensée binaire entre vrai et faux, car certaines réalités peuvent comporter à la fois une dimension vraie dans un domaine et une autre fausse dans une autre. Il arrive aussi que quand on s’est fourvoyé dans nos choix, avec le recul on a tendance à se poser et à relativiser les enjeux, ce qui permet en même temps de ne pas rester prisonnier d’un sentiment d’échec. Car une fois qu’on s’est trompé, on continue à rester soi même, en action ou en réflexion.

    Répondre
  2. marie

    j’ai été retenue par cette pensée que toute énergie doit , une fois libérée, parvenir à son terme sinon elle devient un élément de trouble.
    C’est …inquiétant et en meme temps on n’est pas invité à vivre comme si « l’on risquait de marcher sur des oeufs ».
    Une phrase qui m’a énormément frappée: « Faites le mal, si cela est en vous, mais sur une grande échelle! », et elle est …de Vivekananda….! dans la vie de Vivekananda par swami Nikhilananda aux éditions la colombe page 214.
    Le plus grand crime étant non pas d’agir de telle ou telle manière mais de ne pas agir du tout, je cite toujours le meme ouvrage. Cela me fait penser entre autre à certaines phrases « soyez chaud ou froid sinon mon père du ciel vous vomira » et à l’évangile de l’homme qui enterre le bien qui lui a été confié ….de crainte de l’alterrer et le rend tel quel, sans l’avoir fait fructifier, au retour du maitre…et là » ça chauffe ».

    Répondre
    1. Renaud Perronnet Auteur de l’article

      Oui, ne pas agir est un crime contre soi-même, c’est par l’action que vous pouvez faire évoluer votre être. La vie est un flux et vivre c’est y participer.
      Après il reste à voir qui agit en vous et comment vous agissez…

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *