Avec vous il n’y a pas de problème

Une alternative à la contention. Une nuit, avec un malade dément, alors que ses collègues perdent leur sang-froid, Martine s’y prend d’une manière si attentive et bienveillante que la relation bascule… Un partage très touchant.

————-

LA NUIT AVEC UN MALADE DÉMENT

23/07/2008 Libre partage de Martine

Profession : Aide-Soignante.

Une personne malade et complétement démente m’a dit cette nuit : “Avec vous, il n’y a pas de problème.”

Parce que il avait vomi, parce que cela faisait plusieurs jours qu’il ne dormait pas et qu’il était contentionné à un fauteuil, tellement qu’il nous mettait le service tout en désordre, je lui ai proposé cette nuit de l’aider à prendre une douche.

Il a apprécié la douche et a dormi jusque 4h du matin. Plus tard, je le vis au bout du couloir rentrer dans les autres chambres des patients.

Ma collègue me dit : “C’est reparti! il recommence son cirque ! On aurait dit César ! Il s’était entouré d’un drap blanc.

Je l’ai aidé à mettre ses vêtements et je lui ai proposé un petit déjeuner.

Il m’a pris la main, il fit balancer nos deux bras et d’un pas décidé, nous avons ainsi traversé le couloir !

Croyez-moi, cet instant là ! Je ne l’oublirai jamais !

Sa démarche qui d’habitude est trés lourde, cet instant là, on aurait dit que l’on avait des ailes tous les deux, tellement que l’on se sentait heureux et légers comme un papillon !

Il a dévoré son petit déjeuner.

Je lui propose un fauteuil pour se reposer devant la télévision, savez-vous ce qu’il m’a répondu : “La fatigue, elle tangue, elle est comme la mer !”

Et là, j’ai appris qu’il a vécu une bonne partie de sa vie sur un bateau ! Il connaît bien la mer !

Ce qui expliquerait, peut être pourquoi, il pisse partout autour de son lit, mais jamais sur lui !

A t-il pris son lit pour un bateau ?

Et c’est ainsi qu’il m’a dit : “Avec vous il n’y a pas de problème.”

Martine, aide-soignante en gériatrie.

—————

Pour aller plus loin, vous pouvez lire sur ce site :

——————–

Vous êtes aidant (éducateur, travailleur social, thérapeute, psychologue, professeur, bénévole…) Vous êtes soignant (infirmière, aide-soignante, médecin, sage-femme…) Vous êtes parent ou « aidant naturel » (de vos vieux parents, d’un voisin…) Vous souhaitez témoigner, vous avez quelque chose à dire ou à crier. Votre partage touchera ceux qui vous liront et qui pourront vous répondre. N’hésitez pas à m’envoyer votre texte que je pourrai publier dans l’espace dédié aux aidants ! Pour ce faire, CLIQUEZ ICI

—————-

CLIQUEZ ICI POUR VOUS ABONNER AUX COMMENTAIRES DE CET ARTICLE
Abonnement pour
guest

7 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Aud
Aud
12 avril 2012 09:23

Après avoir lu le vécu de Martine, un seul mot me vient : waouh. C’est vraiment y instant privilégié que vous avez vécu avec ce patient. J’ai constaté que c’est souvent en poste de nuit que ce genre de relation peut se créer (ou se renforcer). La nuit tout est différent, l’ambiance, les patients, nous (car nous avons généralement plus de temps que les postes en journée). Je travaille en Lorraine, je constate comme vous tout ce qui se passe (d’ailleurs mon service a du être muté dans un autre hôpital). Mais que pouvons nous y faire ? Ces décisions… Lire la suite »

marie ange
marie ange
30 mars 2012 09:24

Bonjour Martine

voila ce qui arrive quand on travaille le coeur ouvert, humainement.
je suis aide soignante, j ai travaillé en geriatrie 5 ans, et ce que vous nous racontez, je l ai souvent vecu. les personnes que nous soignons sont comme des eponges, elles sentent instinctivement ce qu on est sur le present, nos intentions, lorsqu’on est sincere.
on partage un moment de vie digne dans l echange, un moment de joie , de paix, ou d apaisement ?
et c est partagé…
vous savez voir au dela des apparences, reagir avec humanite, un beau temoignage.

martine
martine
Répondre à  marie ange
4 avril 2012 18:10

Merci! Marie-ange, oui merci beaucoup. J’aime énormément mon métier, certes il n’est pas facile tous les jours. J’ai beaucoup appris avec Monsieur Renaud Perronnet, c’est avec le vague à l’âme que je vous dis cela, car notre hôpital est en difficulté. Après la fermeture de nos usines, c’est maintenant autour de nos hôpitaux, si cela continue, il n’y aura plus rien dans le pays haut de la Lorraine, et je suis triste ! oui vraiment triste. Les jeunes quittent la région pour aller travailler au delà de nos frontières (Luxembourg) mais que vont devenir, les Personnes âgées ? que vont… Lire la suite »

marie ange
marie ange
Répondre à  martine
6 avril 2012 13:45

bonsoir Martine oui l hopital va mal , la santé va mal …. on soigne en depit du bon sens et malheureusement sans humanité, on soigne pour et par l argent , certes . je suis comme vous , je suis soignante dans l ame , et ce que je constate autour de moi en observant , tous les jours , me sidere, me revolte parfois , souvent! j espere une evolution … en attendant n oubliez pas que ce que vous faites vous : Martine est essentiel ,capital . je vous sens revoltée et cela me fait plaisir meme… Lire la suite »

martine
martine
Répondre à  marie ange
7 avril 2012 09:35

Oui, Marie-ange, je suis révoltée. Il va y avoir des fermetures de services , des licenciements et voilà comment je suis considérée aujourd’hui: ( Trop jeune pour la mise à la retraite et trop vieille, c’est à dire trop d’ancienneté pour être licencié, car cela coûte cher.) Je suis un peu perdue , mais où donc est ma place? Mais , une chose dont je suis sûr, c’est que jamais je n’oublierai mon engagement avec les Personnes Malades, car ceci , personne! oui! je dis bien Personne ne peut me l’enlever! C’est ma plus belle RICHESSE! De tout coeur avec… Lire la suite »