Changer l’autre ?

Est-il raisonnable d’attendre que l’autre change ou faut-il le prendre tel qu’il est ? Pour aller plus loin et découvrir comment s’y prendre pour se respecter soi-même et respecter l’autre dans les relations, lisez mes articles sur :

Téléchargez gratuitement ce post et envoyez-le à vos amis et sur les réseaux sociaux :

2 réflexions au sujet de « Changer l’autre ? »

  1. vanina claris

    Merci Monsieur Perronnet pour ce précieux conseil.
    Ne pas croire en la possible évolution de l’être et en ses capacités de développement au travers des événements de la vie (épreuves, joies …) ne serait-ce pas le stigmatiser et nier la dynamique de l’esprit?
    Merci par avance (Par avance car j’avoue que de suite après vos réponses, j’ai parfois besoin d’un long temps d’analyse et de relativité avant de comprendre ou vous voudriez m’emmener et le bénéfice des pensées que vos retours induisent, toute subjectivité gardée).
    Bien cordialement.
    Vanina

    Répondre
    1. Renaud Perronnet Auteur de l’article

      Il me semble que fonder son bonheur et ses espérances sur le fait que l’autre changera et même s’améliorera dans le sens de ce que nous pensons et voulons est parfaitement égocentrique car chacun est différent et suit son chemin à lui.
      Il ne s’agit pas de ne pas croire en la possible évolution de l’être (puisque nous vivons dans un univers dans lequel tout change constamment), mais – de manière réaliste – d’arrêter de conditionner notre bonheur à cet autre qui ne dépend pas de nous.
      Pour aller plus loin, lisez : Egocentrisme et vulnérabilité (à paraitre la semaine prochaine)

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *