De l’indécision en amour…

Question de Nadia :

Contrôleur budgétaire à Paris.

Je souhaite obtenir vos conseils sur un domaine qui me préoccupe, je fréquente depuis bientôt 2 mois un homme très attentionné d’une gentillesse incroyable qui a vécu une séparation très difficile, 3 ans après cette séparation il a encore gardé des photos de son ex copine, ses affaires étaient encore dans sa chambre, il me dit au début qu’elle est restée sa meilleure amie, et dès l’instant où il lui a annoncé qu’il m’avait rencontré après plus de 3 ans de solitude, elle a commencé à l’appelé presque tous les soirs à des heures tardives entre 22h30 et 00h30 pour des raisons diverses, papier, opinion sur un film qu’elle venait de voir avec son petit ami, ensuite c’était parce qu’elle avait besoin de se confier car sa sœur supportait mal sa grossesse bref, un soir il n’a pas répondu à son appel et le lendemain elle lui a dit qu’elle était déçu par son comportement qu’il était mort pour elle et qu’elle trouvait que depuis que j’existait dans sa vie il n’était plus dispo pour elle.

J’ai conseillé à mon ami de prendre son temps et de commencer à se séparer de ses photos accroché au frigo, la semaine dernière alors que nous étions en intimité il m’a appelé par son prénom et m’a dit qu’il n’arrivait pas à l’oublier mais qu’il l’a considérer comme une amie seulement.

Je pense qu’il n’est pas disponible pour le moment a aimé une autre femme et qu’il éprouve des sentiments encore fort pour elle, aurait-il fallu pour sa part ne pas rentrer en contact avec elle dès le début de la séparation, aurait-il fallu à elle de lui demander d’arrêter cette relation “amicale” dès lors qu’elle savait qu’il était encore amoureux d’elle sachant qu’elle a réussi à tourner la page et refaire sa vie mais elle a quand même conservé une relation “amicale” très proche, diner chez l’un et l’autre, appels tous les 4, 5 jours.

Aujourd’hui il me dit qu’il veut avancer et essayer mais il en est incapable et souhaite me la présenter car il me dit que nous l’avons tous les deux en commun et qu’il ne peut pas arrêter franchement cette relation qu’il a avec elle. Il me dit qu’il a besoin de l’appeler de temps en temps pour avoir de ses nouvelles.

J’ai vraiment besoin de savoir ce que je dois faire, dois-je lui demandé de se retrouver un peu seul pour faire son deuil correctement, je n’ai pas envie d’être avec un homme qui a encore des sentiments pour son ex c’est invivable, lui me dit qu’il veut construire avec moi mais il en est incapable pour le moment

Je ne cherche pas à lui mettre la pression je n’en ai pas le droit et ce n’est pas ce qui va l’aider, je ne lui demande pas de choisir entre elle et moi je ne veux pas non plus le forcer à faire ce qu’il ne peut pas faire ou pas prêt à faire, faut-il prendre des distances avec lui le temps qu’il sache vraiment ce qu’il veut.

Merci pour vos conseils que j’attends avec impatience.

Ma réponse :

Ce qui me frappe dans la manière dont vous partagez votre histoire, c’est votre honnêteté et votre capacité à prendre du recul vis-à-vis d’une situation pourtant douloureuse pour vous. Mais – je suis d’accord avec vous – quand on rencontre un homme « très attentionné et d’une gentillesse incroyable » il serait infiniment dommage de risquer de brusquer les choses.

Vous sentez très justement que votre nouveau compagnon se doit de faire son deuil de sa relation précédente pour pouvoir aimer à nouveau, pour pouvoir vous aimer, et qu’il serait donc maladroit de lui demander de choisir au moment où justement… il ne peut pas encore choisir. Le respecter dans ce qu’il vit donc (comme vous le dites si bien), l’aider, c’est en effet ne pas lui mettre la pression. Vous avez également compris que l’amour ne peut pas se « forcer », que votre ami en est « là où il en est » et que l’aimer c’est justement l’accepter tel qu’il est, donc lui permettre de prendre le temps d’évoluer peu à peu, le temps – peut-être – de prendre conscience que s’il veut rester le « meilleur ami » de cette femme qui a compté pour lui, c’est qu’il n’en est pas encore détaché donc « libre ». Cette femme qui cependant ne le respecte pas quand elle manifeste sa jalousie en lui assénant qu’il est mort pour elle alors qu’ils se sont quittés !

Comment pourrais-je vous dire « ce que vous devez faire » ? Cela ne tient-il pas à un subtil équilibre que seul votre cœur et votre raison connaissent, entre vos besoins, « ce que vous êtes capable de donner » et la limite qui sera la vôtre dans ce don ?

Ne pas s’imposer donc se mettre à l’écart pendant un temps peut en effet permettre à l’autre de mûrir… à condition que l’autre fasse ce qu’il faut pour « mûrir ». Or votre ami vous explique paradoxalement (et vous ressentez que c’est justement cela qui vous trouble) qu’il veut « avancer et essayer » mais qu’il en est « incapable », donc à travers l’incapacité qui est la sienne, il peut vous demander de supporter la situation pendant longtemps… notamment en vous l’imposant, sous le prétexte de ses propres besoins… Ses propres besoins peuvent en effet l’empêcher de s’ouvrir… aux vôtres, vous condamnant ainsi à le comprendre.

N’est-il pas en effet facile de demander à celle qui nous aime de nous comprendre sous le prétexte que nous ne savons pas choisir ? Et surtout, combien de temps votre ami va-t-il vous faire vivre son incapacité à choisir ? Vous ne pouvez pas le savoir sans l’expérimenter (à moins que vous ne l’ayez déjà pressenti ?)

En fait, vous n’êtes pas responsable de l’indécision de votre ami, personne ne peut vous forcer à attendre et c’est sans doute parce que vous tenez à lui que vous aurez envie d’être patiente… alors même que vous convenez clairement que de vivre avec un homme qui a encore des sentiments pour son ex est invivable. Dans un tel contexte, le futur vous montrera sans doute dans quelle mesure vous êtes capable de vous respecter donc d’être cohérente avec ce que vous dites.

Vous ne pouvez pas vous forcer à la patience en amour et tant qu’elle est le résultat de vos sentiments librement consentis, elle n’est un poids ni pour nous, ni pour l’autre. Veillez simplement à ce que votre patience ne s’accompagne jamais de rancœur, auquel cas vous auriez dépassé votre limite, elle se retournerait contre vous et deviendrait votre aliénation.

© 2010 Renaud PERRONNET Tous droits réservés.

VOS COMMENTAIRES SONT EN BAS DE PAGE, JE VOUS RÉPONDRAI LE CAS ÉCHÉANT.

————–

Moyennant une modeste participation aux frais de ce site, vous pouvez télécharger l’intégralité de cet article au format PDF, en cliquant sur ce bouton : 

—————-

CC BY-NC-SA 4.0 De l’indécision en amour… par Renaud Perronnet est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'utilisation Commerciale-Partage à l'identique 4.0 .

21 réflexions au sujet de « De l’indécision en amour… »

  1. Lucie

    Pour moi, cette fille est d’une possessivité incroyable, jusqu’à laisser des affaires à elle chez lui. C’est comme si elle le gardait en réserve au cas où ça casserait avec son nouveau mec. Elle ne pense qu’à elle. Elle ne l’aime pas pour lui ; elle s’aime, elle, dans l’amour-amitié (!) qu’il continue à lui porter. Ca ne devait plus coller sexuellement avec lui, donc elle a trouvé quelqu’un d’autre pour satisfaire ce désir-là et elle a gardé l’ancien si gentil et attentionné, pour son besoin de tendresse. Difficile de lui en vouloir ! C’est très humain. Mais lui il pourrait peut-être ouvrir les yeux sur ce qui s’appelle de la manipulation. Il a peut-être pas envie de “voir”, il préfère peut-être idéaliser cette femme.
    J’espère que t’es pas trop amoureuse de lui, parce que moi, ce mec, je le sens pas pour toi. Tu mérites quelqu’un de peut-être un peu moins gentil mais de plus solide (émotionnellement), de moins dépendant, capable de construire une vraie relation de couple.

    Répondre
  2. jacques martine

    C’est complétement aberrant cette histoire ou vous êtes tous les trois névrosés.
    Je m’explique:

    Le premier dit:” Si tu ne réponds pas tu es mort pour moi..”

    Le second , trés attentionné et d’une gentillesse incroyable, n’arrive pas faire le pas, il n’est
    pas prêt à se séparer du premier.

    Le troisième, c’est à dire vous, Nadia, gentille et aimante, ne veut pas brusquer le second,
    pourtant , cette situation devient invivable!.

    Soite! Vous pouvez suggérer à votre gentil compagnon, comme vous l’aimez et que vous êtes également gentille aussi et compréhensible une” Union “à trois, oui pourquoi pas un ménage à Trois?

    Soite! Vous respirez un bon coup et vous expliquez les choses clairement à votre compagnon:
    ” Les choses ne peuvent plus continuer ainsi, il va falloir faire un choix”
    Ce choix peut vous faire peur peut être, mais il va vous permettre d’avancer dans la vie de façon positive, vous sortirez de cette histoire, encore plus Femme!
    Le temps passe trop vite, les rides arrivent vites, ne les laisser pas vous user!.
    Martine

    Répondre
  3. maatna

    Bonjour Nadia

    je trouve que votre situation sentimentale est tres ambigue.. et genere bien trop de souffrance pour être belle et simple en definitive..

    Il dit vouloir construire avec vous, et reste attaché a son ex… pour avoir vecu une situation simillaire sans trop vouloir trop en demander a celui qui avait besoin de temps.. je vous conseillerai une chose…. reflechissez bien ou vous mettez les pieds et a ce que vous voulez d’une relation basée sur l’amour et le respect… parce que là dans la situation que vous decrivez je ne vois rien de tout cela.. les deux protagoniste de votre histoire sont à mon sens des faiseur de reves et leurs promesses ne relève que de l’illusion…. à mon sens vous allez vous épuiser a donner a un homme l’amour qu’il ne vous rendras jamais…je n’ose pas dire que vous êtes en prise avec un manipulateur mais ce que vous en decrivez est tres ressemblant de ce genre de personage… et si c’est le cas alors prenez vos jambes a votre coup et courrer aussi loin de lui que vous le pourrer…. pensez vous qu’un homme puisse dire a une femme je veux construire avec toi et être aussi attacher à une autre…. et penser que c’est de l’amour… laisser ce couple destructeur dans leur meandres affectifs et garder vous d’en donner plus que vous ne le pouvez respecter vous et faite vous respecter…. parce que au final au mieux vous ne serai jamis heureuse et au pire vous finirez a vous épuiser parce qu’il ne cherche qu’une chose ce monsieur a vous prendre tout l’amour en vous… sans jamais rien donner….. observer la relation que c’est deux ont ensemble ca n’est qu’une relation d’emprise basé sur le destruction des autres et rien d’autre… je suis desolée d’être aussi directe.. mais votre histoire ressemble etrangement a ce que j’ai vecu sur beaucoup de point… et je vous le promets rien de bon n’est a retirer d’une telle relation pathologique… a vous de voir ce que vous voulez pour vous… ne vous enlisez pas dans cette histoire qui est tout sauf de l’amour l’amour le vrai ne fait pas souffrir et il est limpide comme de l’eau de source… il commence par le respect.. de soi et de l’autre… et là je ne vois aucunement le respect pour vous.. ni de lui envers vous…. sachez que une histoire telle qu’elle est se fait à deux… et que si madame s’autorise a le harceller c’est qu’il est partis prenante de tout cela… sinon il aurai deja tourner la page… et là en l’occurence il alimente… mais tout cette histoire ne fait souffrir qu’une personne VOUS….. preservez vous avant qu’il ne vous vampirise completement…

    Répondre
  4. maria

    Chère Nadia!

    Pour ne pas souffrir d’avantage il vous faudra mettre un terme à votre relation car lui ne pourra jamais faire le choix ni de vous ni d’elle. C’est clair.
    Maintenant il est vrai que c’est à vous de voir jusqu’où votre patience peut aller!

    Courage, Nadia, quelle que soit votre décision il vous en faudra.

    Répondre
  5. jean michel

    Bonjour, dans tous mes projets et engagements sentimentaux ou autres, je prends la précaution de toujours comparer le vécu actuel avec le projet de départ, pour verifier qu’il n’y a pas trop de distorsions.
    Il me semble que le sacrifice et le passage a la moulinette des aspirationsd’un partenaire ne s’apparente pas a de l’amour.
    Ne pas marcher dans une combine peut rendre service a ceux qui s’y sont coincés, en les rendant plus clairs face à la réalité.
    En terme de rapports de force relationnels, c’est toujours les personnes scrupuleuses qui subissent les abus injustement. Le fait de se poser la question sur ce qui ne fonctionne pas montre qu’il y a quelque chose a modifier.
    Une situation matérielle ou un comportement reflete une mentalité ou une attitude sentimentale particulière qui n’est pas due au hasard mais a des choix, et quand ces choix ne sont pas faits et appliqués en commun, la relation n’est pas authentique.
    Il est normal de chercher a vivre une relation de qualité indemne de toute ambiguité, bon courage.

    Répondre
  6. laetitia

    La seule question qu’il faut se poser dans une relation de couple c’est : est ce que, ce que je vis aujourd’hui est ce que je désire vivre ?
    On ne peut pas changer l’autre et agir à sa place, il faut s’écouter, même si on pense que c’est une personne adorable s’il n’est pas disponible dans sa tête, attendre et espérer n’engendrera que déception et frustration.
    A nous de décider d’être heureux !

    Répondre
    1. jason

      Bonjour ;
      Exactement, il est impossible de changer l’autre, il faut oser écouter nos désirs, nos envies. Si l’autre nous vois changer alors osera t il à son tour se questionner !
      Bonne soirée.

      Répondre
  7. nadia

    Bonjour je suis l’auteur de ce message et j’ai encore une question liée à mon histoire,
    L’ex à mon ami qui prend mal le fait qu’il souhaite prendre des distances avec elle car depuis qui lui a annoncé notre rencontre est devenu très insistante, (voir) texte ci dessus. Hier soir elle l’appelle pour lui dire qu’elle souhaite récupérer un stylo qui lui avait offert lors de sa réussite à un concours cadeau fait après leur rupture, donc cadeau fait par un “ami”. ce stylo elle lui avait rendu lorsqu’elle lui avait dit que pour elle il était mort (voir texte d’origine ci dessus)
    Moi je lui ai dis que ce stylo avait été offert par “un ami” à une “amie” et donc il n’y avait aucune raison qu’elle le lui rende, et aujourd’hui je trouverai inadmissible qu’il lui rende, je lui ai demandé d’en faire un don genre à Emmaüs mais il refuse il veut lui rendre, je ne le comprend pas je pense qu’elle continue à le manipuler et à vouloir se l’approprier j’ai l’impression d’être dans une cour d’école rend moi le stylo que je t’ai prêté bref toute cette histoire m’épuise, mon ami m’en veut car il trouve que j’éxagère et lui souhaite le lui donner et moi je ne suis pas d’accord car il doit lui faire comprendre qu’il faut qu’elle arrête de jouer avec ses sentiments et qu’elle le laisse refaire sa vie.

    Répondre
    1. Renaud Perronnet Auteur de l’article

      Oui, vous pouvez vous demander ce que l’impression d’être “dans une cour d’école” vous inspire en termes d’attitudes vis-à-vis de votre ami. Vous vous épuisez – dites-vous – et votre ami vous en veut, alors que faites-vous quand vous n’êtes pas d’accord avec la manière de faire des autres ?

      Répondre
  8. Sylvie

    Pour ma part, je trouve, Nadia, que votre ami est simplement trop gentil:
    apparemment il ne veut faire de mal à personne et surtout pas à son ex compagne.
    Hors en matière d’attachement , lorsqu’il y a détachement, il y a douleur.
    Votre ami ne veut pas souffrir (en gardant un lien plein d’ambiguité avec son ex) et ne veut pas LA faire souffrir (car il est trop gentil justement.)
    Là, il n’y a qu’ambivalence…et celà VOUS fait souffrir.
    Est ce que vous avez été claire avec lui à propos de votre propre souffrance?
    S’il est vraiment gentil comme vous l’affirmez, il doit avoir le courage d’entendre votre souffrance et ensuite de se positionner, et donc de devenir pour une fois….. “pas gentil” :soit avec l’autre …soit avec vous…mais dans ce cas, vous avez bien fait d’aller jusqu’au bout car vous aurez clarifié la situation.
    Je me pose la question sur la soit disante possibilité de transformer un ancien amour en amitié, sans ambivalence. J’ai de vrais amis hommes pour lequel le lien amical (donc d’emblée désexualisé) est très solide. A partir du moment où il y a du sexe et de l’attachement affectif, je pense que quelque part dans nos phantasmes, le “retour au possible” reste toujours en fond d’écran.
    Dans votre histoire, il faut que quelqu’un ait du courage…
    Je vous souhaite du courage

    Répondre
  9. ROSE

    j’ai survolé les messages précédents concernant l’indécision en amour et je voudrais apporter un témoignage :
    pour ma part, je ne suis pas indécise puisque j’ai décidé de mettre un terme à une relation amoureuse compliquée (longue distance, absence de projets communs, divergences de caractères, et surtout plus d’amour…) en novembre 2015. Or mon ex-compagnon ne l’entend pas comme ça ! il refuse d’accepter cette rupture : j’ai beau lui préciser que je ne l’aime plus et que j’ai tourné la page, il se manifeste régulièrement et fait comme s’il n’y avait jamais eu de rupture ! or elle est bien réelle !! même s’il la subit !!
    Cela se traduit par les visites à mon domicile ou sur mon lieu de travail de façon intempestive et en voiture : il est capable de faire 900 kms d’une traite pour me voir 20 minutes, s’entendre dire que c’est bien fini et repartir dans l’autre sens tout de suite après (à de nombreuses reprises) !! je ne compte pas les nombreuses lettres envoyées pour m’annoncer qu’il m’attend toujours, qu’il ne pense qu’à moi et que tout reste à faire ensemble !!
    Je n’en peux plus, je suis complètement démunie face à cette situation qui dure ! j’ai vraiment le sentiment que cela ne s’arrêtera jamais ! même si les visites et les lettres (mon téléphone et mon mail sont inaccessibles depuis longtemps) sont espacées… elles existent et ne préviennent jamais !! j’ai eu beau le menacer d’alerter les autorités mais rien n’y fait ! que dois-je faire pour que cette spirale cesse enfin ? je voudrais simplement vivre en paix et ne plus avoir aucun contact avec cet homme que je n’aime plus ! qu’il me laisse tranquille !! merci de bien vouloir m’aider !

    Répondre
    1. Renaud Perronnet Auteur de l’article

      Eh bien oser mettre votre menace à exécution : porter plainte pour harcèlement et (au besoin), demander une mesure d’éloignement.
      Ce qui revient à dire oser être conséquente avec ce que veut la femme libre que vous êtes.

      Répondre
  10. Rose

    Merci pour votre réponse. Je m’en occupe au plus vite. … juste une question : le comportement de mon ex est il pathologique ?

    Répondre
    1. Audrey

      Bonjour,

      Jusqu’a aujourd’hui j’ai toujours pris l’habitude de lire des témoignages mais de jamais en laisser. Sauf qu’aujourd’hui je suis dans une “impasse”. Je m’explique. Je suis en couple depuis plusieurs années avec un garçon adorable, attentionné, amoureux et prêt à tout pour moi mais pour qui je n’ai plus d’attirance à ce jour.
      Sexuellement ça n’a jamais été très bien pour moi, je n’ai rien dit pendant 3 ans car je pensais que le sexe passait après dans un couple et que vu qu’on s’entendait très bien et que tout le reste allait bien il ne fallait pas que je gâche tout surtout qu’il est très sensible et que je risquais de ruiner sa confiance en lui en lui disant qu’il n’assurait pas sexuellement. Un jour j’ai pris mon courage à 2 mains et je lui ai tout dit. Cela lui à fait du mal, il n’a pas compris. 2 ans sont passées sans qu’il fasse quelque chose pour que son problème soit résolu. Je n’en pouvais plus, je ne pouvais plus l’embrasser et je ne voulais plus coucher avec lui. J’ai donc décidé de partir. Nous nous sommes séparés quelques mois mais je n’étais pas sûre de ma décision au fond de moi car nous avions des projets ensemble puis je me disais que j’avais la chance d’avoir quelqu’un d’aussi bien aussi amoureux et investi dans notre couple. Nous avons gardé contact pendant ces quelques mois jusqu’a ce qu’il me dise que si je revenais pas je n’entendrais plus parler de lui qu’il referait sa vie etc.. Ces paroles m’ont tellement fait peur, c’était inconcevable pour moi de plus l’avoir dans ma vie alors je suis revenue. Nous avons été voir un sexologue, psy etc.. mais rien n’y fait je n’est plus d’attirance envers lui, je ne comprends pas comment je peux aimer un homme pour tout ce qu’il est sans être attirée par lui. Cela fait presque 1 an que nous nous sommes remis ensemble et nous n’avons toujours pas eu de rapport. Il est prêt à attendre le temps qu’il faudra, à me donner du temps pour que l’envie revienne mais je pense que c’est peine perdue..
      Aussi, je n’arrive pas à prendre de décision, il est mon pilier. Quand il me dit qu’on est fait l’un pour l’autre et que ca va s’arranger j’ai envie de le croire et c’est pour cela que j’ai décidé de revenir mais je me demande s’il a raison..
      Je ne sais pas quoi faire…
      Rester avec un homme avec qui tout va bien sur tous les points sauf sur un : l’attirance
      ou partir et me retrouver seule et peut-être plus jamais avoir la chance de rencontrer quelqu’un de bien ?

      Merci pour votre aide

      Une fille perdue.

      Répondre
      1. Renaud Perronnet Auteur de l’article

        Croyez-vous qu’une “vraie” relation puisse se contenter de faux-semblants et de dissimulations ?
        Vous avez envie de le croire parce qu’il est difficile pour vous de rencontrer vos vrais besoins qui sont cachés derrière vos peurs.
        Je ne peux que vous conseiller de faire un travail thérapeutique qui vous aidera à rencontrer la femme que vous êtes et dont les besoins sont légitimes.

        Répondre
        1. Ismail

          Je suis tombé dans une situation un peu pareille. j’aime une fille qui n’est pas attirante pour moi, mais j’ai peur de la quitter car je vois ma vie à travers elle. je n’arrive pas à voir les ressources dont j’ai besoin ailleurs. si j’accepte de s’engager avec elle je risque de gacher ma vie affective et aussi la sienne. je veux être libre et je n’ai pas les moyens pour consulter les thérapeutes qui sont assez rares alors si je deverai suivre mon coeur et ma liberté j’aurai besoin à me soutenir moi-même.. tes écrits m’ont aidé aussi et en suis reconnaissant. c comme c’est dont j’ai besoin est en moi-même : le courage et la confiance inconditionnel. la décision de faire et d’aller à l’inconnu.. la transformation à travers ce qui est accessible dans le maintenant..

          Répondre
          1. Renaud Perronnet Auteur de l’article

            Ce que vous décrivez là ressemble plus à une aliénation qu’à une histoire d’amour. Aimer ce n’est pas projeter ses besoin sur un autre !
            Il est – pour vous – légitime de commencer par satisfaire vos propres besoins pour pouvoir aimer.

            Répondre
        2. Audrey

          Merci pour votre réponse qui m’a profondément touchée. Malheureusement les thérapies ne sont pas remboursées et je ne pense pas avoir besoin d’une seule séance. De plus, j’ai peur de tomber sur quelqu’un qui ne me comprenne pas et de perdre mon temps.

          Répondre
          1. Renaud Perronnet Auteur de l’article

            Peut-être êtes-vous touchée par ma réponse parce qu’une part de vous-même qui ne s’aime pas ne pouvait pas oser l’espérer ? De même comment pouvoir envisager dépenser de l’argent pour soi-même quand une part de soi enfouie pense qu’on ne le mérite pas ?
            Et pourtant je ne peux que continuer de vous affirmer que vos besoins sont légitimes, que vous avez le droit d’y répondre et que ce sont des parts de vous-même mal aimées qui vous interdisent encore de vous y ouvrir.
            Ce n’est pas perdre son temps que d’oser regarder en face ce qui nous empêche de vivre pleinement pour le dépasser et devenir un jour pleinement cohérent avec soi-même et ses besoins.
            Je vous souhaite bonne chance sur ce chemin de respect de vous-même.

            Répondre
  11. étoile bleue

    Bonjour, avril 2018, le témoignage de Nadia date de 2010… je ne connaissais pas encore ce site, dommage.
    Sans curiosité malsaine, j’aurais bien aimé connaître l’évolution de l’histoire de Nadia ou sa décision à travers la réponse rédigée par Mr Perronnet et les témoignages que chacun a pu apporter à son tour.
    Je ne sais pas pourquoi cela me fait penser comme à un trio infernal: le bon, la brute et le truand,
    Et l’importance dans un cas similaire où l’on est en recherche de “réponse”, face à une telle situation de trouver un thérapeute qui sache rester dans sa neutralité. Il peut arriver à chacun de nous se pose des questions comme Nadia l’a fait en 2010. Pour ma part, c’est en 2003 que je me suis posée cette question devant un scénario similaire,
    Fragilisée à cette époque, j’ai malheureusement suivi des conseils inappropriés qui m’ont amenés vers de mauvais chemins.
    J’avais oublié qui j’étais et les compétences, valeurs qui étaient les miennes.
    Aujourd’hui je me reconstruits.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *