Se confronter au désordre

Cette réflexion vous intéresse, pour aller plus loin et comprendre un aspect important du travail thérapeutique, lisez :

Téléchargez gratuitement ce post et envoyez-le à vos amis et sur les réseaux sociaux :

3 réflexions au sujet de « Se confronter au désordre »

  1. Anne

    Oui c’est aussi mon avis. Il s’agit déja de regarder ce qui est en soi, même si c’est parfois difficile ou inconfortable. Le désordre est signifiant; il faut bien le regarder, l’examiner, l’analyser pour savoir ce qu’il fait là. Bien écouter et entendre ce qu’il nous dit. Après tout nous en avons peut être besoin? En quoi, pourquoi? Et après , seulement, décider ou pas de mettre ou de remettre de l’ordre. Voici mes pensées spontanées suite à ce post.

    Répondre
  2. Raben

    Bonjour,
    Je ne cerne pas bien pour le moment ce que veut dire cette notion d’ordre et de désordre dans notre vie. En tous cas ça a le mérite de me faire réfléchir sur la question…

    Répondre
    1. Renaud Perronnet Auteur de l’article

      Oui, nous vivons tous dans la dualité des choses : haut/bas, recto/verso, qualité/défaut, équilibre/déséquilibre, ordre/désordre, rangé/dérangé, aller/retour, lumière/ombre, j’aime/je n’aime pas, l’un est la face opposée de l’autre mais indissolublement lié.
      Ainsi s’il vous arrive d’être heureuse, il y a des moments où vous serez malheureuse (ne serait-ce que quand ce qui vous rendait heureuse s’arrête.)
      On peut en déduire que « dans la vie », tant que vous désirez ardemment quelque chose, vous serez assurée à un moment donné de vous retrouver confrontée à ce que vous ne voulez pas : pour toute action, il y aura une réaction en sens inverse.
      Aussi longtemps que vous accepterez cette dualité, vous resterez « en équilibre ». Par exemple puisque vous êtes née, vous ne pouvez pas ne pas mourir.
      La dualité est ce qui régit la dynamique du changement : une chose dont nous pouvons tous être certains c’est que nous allons perdre ce que nous avons, etc.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *