Tous vos commentaires et mes réponses

Par défaut, à partir de cette page, vous avez accès à plus de 8000 commentaires approuvés, avec mes réponses, parfois largement développées, sur des thèmes très divers.

Si vous voulez prendre connaissance exclusivement de tous les commentaires d’une catégorie particulière (par exemple Connaissance de soi ou Relation aux enfants etc.) commencez par sélectionner la mention “post” (article), en cliquant sur le premier menu déroulant “Select Post Type”.

Cela fera apparaître le menu “Sélectionner une catégorie”, là sélectionnez la catégorie qui vous intéresse puis cliquez directement sur le bouton “Filter”.

Vous pouvez aussi sélectionner un article particulier en cliquant sur le menu déroulant “Sélectionner un article”, vous aurez alors accès exclusivement aux commentaires concernant cet article précis.

Alors bonne recherche !

 

  • From Lysiane on Doit-on prendre sur soi pour faire plaisir à l'autre ?

    Merci pour votre réponse.

    Go to comment
    2022/12/28 at 6:41 pm
  • From Eric on Peut-on se libérer des pensées ?

    Bonjour Renaud

    Cet article me suscite la question suivante :
    “Où se situe la frontière entre être vrai et respecter son unicité ET s’astreindre à ne pas faire de remarque à l’autre qui pourrait le blesser ?”

    Un merci infini

    Go to comment
    2022/12/30 at 9:11 am
    • From Renaud Perronnet on Peut-on se libérer des pensées ?

      La frontière se trouve dans le ressenti de chacun et à partir de ce que chacun veut vraiment.
      Être vrai c’est parvenir à faire la différence claire et honnête avec soi-même entre ce qui est important pour soi et ce à quoi on est prêt à renoncer.
      S’astreindre c’est se forcer donc créer tôt ou tard du ressentiment contre l’autre. Décider de ne pas faire de remarque à l’autre demande donc d’y consentir (donc d’être vrai avec soi-même).
      Après, il faut faire le bilan, voir ce qu’on a pu faire comme ce qu’on n’a pas réussi à faire, en étant beau joueur et sans devoir en culpabiliser puisque chacun fait comme il peut.
      Cela demande donc de la lucidité et de la patience avec soi-même (à quoi nous ne sommes généralement pas habitués !)
      Un être vrai avec lui-même est réunifié donc en paix, celui qui s’astreint reste divisé entre ce qu’il est et ce qu’il veut atteindre.

      Pour aller plus loin, vous pouvez lire : La dissociation consciente

      Go to comment
      2022/12/30 at 10:54 am
  • From Papillier on Comment ne plus faire le mal qu'on ne veut pas faire ?

    Bonjour,
    Pour avoir été vulnérable, par volonté et amour, mais avec un partenaire violent, je me suis retrouvée broyée intérieurement. J’ai pu sortir de cela avec une autre personne aimante et douce, mais je sais que ce qui a été broyé est encore en morceaux. Le chemin est long et si difficile, je crois que seul, parfois, on ne peut pas…

    Go to comment
    2023/01/10 at 10:37 am
    • From Renaud Perronnet on Comment ne plus faire le mal qu'on ne veut pas faire ?

      Se faire aider, c’est se faire accompagner à partir de l’identification précise de ce que nous croyons avoir été broyé pour le faire revivre. Cela revient à dire prendre soin de ses blessures anciennes pour les transformer en cicatrices propres. C’est un travail en lien avec le respect de soi-même.

      Go to comment
      2023/01/10 at 11:12 am
  • From Marie on Le mécanisme de l'émotion

    Il y a quelques temps, J’échangeai avec un proche sur la compréhension. Je lui ai expliqué que pour me protéger, j’ai appris à essayer de comprendre pourquoi l’autre agissait comme ça.
    Je ressens une émotion qui me touche, je l’accueille ensuite je cherche à comprendre et à ne pas porter les choses sur moi.
    Et ce proche me disait qu’en faisant ça j’empêche ma colère, je la coupe et je m’empêche de m’affirmer et de dire mon mécontentement.
    Je me demandai si mon mécanisme de défense était adéquat ?
    Oui, je fais ça pour éviter de souffrir c’est vrai mais il est vrai que je suis rarement en colère avec cette méthode et donc est-ce que cela m’empêche de mettre des limites ?

    Go to comment
    2023/01/15 at 12:49 pm
    • From Martine on Le mécanisme de l'émotion

      Bonjour Marie,
      Excusez moi, mais, êtes vous un robot ?
      Je pense que non, alors vivez pleinement ! Laissez sortir, vos émotions ! Laisser sortir, vos sentiments, Laisser sortir vos rires et vos larmes, laissez sortir votre colère, ! Soyez Vous! telle que vous êtes, sans artifices. Soyez Vous , ici et maintenant parce que l’émotion fait partie de l’être humain et vous êtes un être Humain !

      Go to comment
      2023/01/15 at 5:17 pm
      • From Marie on Le mécanisme de l'émotion

        Bonjour Martine,
        En effet, je ne suis pas un robot. Cependant, j’ai beaucoup de difficulté avec l’émotion de la colère.
        Je dis que je l’accueille mais après la lecture de vos commentaires pas du tout, je ne sais pas l’accueillir.
        Pour moi l’accueillir, c’est ah je suis en colère, à quelle intensité je suis en colère où je la sens et ensuite je me dis tu ne devrais pas te mettre en colère, essaie de comprendre au lieu de t’énerver si la personne fait ça c’est qu’il y a une raison et je ne pense pas du tout à ce que cela peut me faire à moi, de quoi j’ai besoin à l’instant T, je préfère tout ravaler, sourire et comprendre comme une petite fille sage qui ne fait pas de vague.

        Go to comment
        2023/01/15 at 6:28 pm
        • From Martine on Le mécanisme de l'émotion

          Arrêter ! D’être sage!
          Si vous pouvez entendre la colère de l’autre, dites-vous bien, que l’autre , peut aussi entendre votre colère .Vous exister aussi ! Et vous avez le droit de faire de grosses vagues

          Go to comment
          2023/01/15 at 8:30 pm
          • From Renaud Perronnet on Le mécanisme de l'émotion

            Pourquoi l’autre devrait-il entendre la colère dont vous êtes responsable ? Ce qui se déroule en vous parle de vous et de vos refus et de nul autre, c’est cela devenir responsable de soi et de ses propres émotions. Mettre au jour pour soi-même sa colère refoulée, c’est prendre soin de soi pour le plus grand bien des autres.

            Go to comment
            2023/01/16 at 12:07 pm
          • From Aliette on Le mécanisme de l'émotion

            Récemment, ma fille de 11 ans m’a frappée.
            Ma colère est sortie instantanément, j’ai crié très fort (“Arrête ! Tu n’as pas le droit de faire ça” etc.).
            Bien sûr elle a eu peur.
            Ça lui a sûrement fait très mal.
            Donc me voilà bien perplexe avec cette notion de “laisser la colère s’exprimer librement”… Ça ne me semble pas toujours une bonne chose !

            Go to comment
            2023/01/16 at 8:25 am
            • From Renaud Perronnet on Le mécanisme de l'émotion

              L’expression de la colère contre les autres débouche sur la violence. Il ne s’agit pas d’exprimer sa colère contre les autres mais de laisser s’exprimer cette énergie à l’intérieur de soi plutôt que de la bloquer en la refoulant.
              D’autre part ce n’est pas parce que votre fille vous a frappée que vous étiez en colère mais parce que vous avez refusé qu’elle l’ait fait. Cette colère ne concerne que vous-même, votre refoulement, et votre refus que votre petite fille soit ce qu’elle est.
              Ce refoulement est la conséquence de la manière dont on vous a appris dans votre enfance à prendre la colère de vos propres parents pour de l’amour. (L’expression de colère de vos propres parents n’était pas de l’amour mais la conséquence de leurs émotions refoulées et ainsi de suite.) Elle s’exprime aujourd’hui contre votre petite fille, quand vous l’aurez mise au jour, elle n’aura plus besoin de s’exprimer contre votre enfant à qui vous pourrez parler de manière censée et respectueuse.
              Comme vous le percevez, votre petite fille a eu très mal, mais quand vous vous serez enfin vidée de votre hargne, vous ne ressentirez plus le besoin de l’exprimer contre votre enfant.
              Tout cela pour vous dire que plus vous prendrez soin de vous, moins votre petite fille devra subir votre colère refoulée.
              Merci Aliette pour votre partage.

              Go to comment
              2023/01/16 at 9:28 am
              • From wendela on Le mécanisme de l'émotion

                Bonjour Renaud, j’ai un petit soucis de compréhension ici. Selon moi, si la fille a frappé sa mère (comportement) et j’émets une hypothèse, il se pourrait que la fille dans un excès d’émotions de ne pas se sentir comprise ou entendu et dans un débordement émotionnel, n’a pu trouver d’autres manières que d’exprimer son désarroi, qu’en frappant sa mère. Selon moi, la fille n’est pas son comportement, le comportement de sa fille pourrait être l’expression d’un besoin non reconnue chez elle et que la mère n’a pas pu le déceler ou répondre et de la non acceptation de sa fille tel qu’elle est, le comportement de sa fille en est la conséquence. Je suis d’accord que ce qui a eu lieu a eu lieu, donc l’accepter . Pourtant il me semble légitime de ne pas tolérer qu’on porte atteinte physiquement à soi,( et que cela peut mettre en colère) tout en reconnaissant que si l’enfant a eu le comportement qu’il a eu, c’est du a une incapacité (au moment ou ça a eu lieu) de l’acceptation de l’enfant tel qu’il est et de la reconnaissance de ses besoins, auquel la mère n’a pas su répondre au moment .

                Go to comment
                2023/01/19 at 2:06 pm
    • From Renaud Perronnet on Le mécanisme de l'émotion

      À chaque fois qu’une de vos émotions vous rend douloureuse ou frustrée, c’est que vous n’entretenez pas avec elle une relation bien claire. Si vous avez peur de vos émotions c’est que vous êtes en conflit avec elles.
      La douleur de l’émotion provient du fait que vous la refusez, donc que vous êtes en conflit avec elle.
      En conséquence, je présume que votre proche y voit juste : vous vous servez de la compréhension pour refouler votre colère car quand vous dites : « Je ressens une émotion qui me touche, je l’accueille. » Je présume que ce n’est pas ce que vous faites car une émotion accueillie ne laisse pas de trace.
      Aborder votre colère c’est lui permettre de s’exprimer librement plutôt que de la refouler sous le prétexte de comprendre l’autre.
      Si vous êtes en colère, ce n’est pas à cause de l’autre mais à cause de vous-même qui refusez l’autre tel qu’il est. Que vous refusiez cet autre ou pas, il sera toujours « tel qu’il est ». Votre principale difficulté est donc dans la relation à vous-même.
      À vous refuser vous-même vous vous mettez en souffrance, c’est alors que vous cherchez à comprendre parce que vous refusez votre souffrance. Cela fait donc deux refus : votre colère + votre souffrance. Impossible d’être en paix.
      Si vous voulez pouvoir mettre un jour votre limite à l’autre, il vous faut commencer par être vous-même, vous accepter telle que vous êtes (accepter l’énergie telle qu’elle s’exprime en vous) : quand vous êtes en colère, vous êtes en colère, c’est ainsi, il vous faut l’accepter en vous rapprochant de cette femme en colère que vous êtes plutôt que de vous fuir en vous censurant.
      L’important est donc pour vous de vous réconcilier avec vos émotions, plus vous en avez peur ou honte, plus vous vous mettez en danger.
      Souvenez-vous Marie, vous êtes toujours « telle que vous êtes », votre travail c’est de l’accepter, et c’est là votre meilleure défense.

      Go to comment
      2023/01/15 at 3:55 pm
  • From Marie on Le mécanisme de l'émotion

    Alors pour accueillir complètement ma colère, peut-être il faudrait que je commence par d’abord me comprendre moi et pourquoi je ressens cette colère, de quoi j’ai besoin pour ensuite faire une demande si besoin tout en tenant compte de l’autre.

    Go to comment
    2023/01/16 at 10:15 am
    • From Renaud Perronnet on Le mécanisme de l'émotion

      Oui certainement Marie, pour accueillir votre colère vous devez vous confronter à ce qu’on vous a fait subir, il n’y a pas d’autre chemin.
      Donc et pour le moment, laissez tomber « tenir compte de l’autre » puisque devoir en tenir compte vous empêche de vous occuper de vous-même.
      Accueillez-vous vous-même plutôt que de penser à l’autre.
      Et en même temps soyez bonne et douce avec vous, quand vous sentez que pour le moment il vous est encore difficile de vous accueillir.
      Votre douceur avec vous-même sera la clé de votre avancement. Cette douceur devra vous aider à découvrir pourquoi il est pour vous si important de tenir compte de l’autre « contre » vous-même.

      Go to comment
      2023/01/16 at 12:01 pm
  • From Jocelyne on Pas d'échapppatoire

    j’ai visité des gens en prison dans ma région. Pour eux il n’y avait aucune échappatoire, ils devaient faire leur sentence dans une certaine souffrance d’isolement. La rencontre s’est bâtie sur la confiance, le respect et l’ouverture du coeur. chacun a admis leur délit et assume la conséquence. Ils ont tous l’espoir de repartir sur de nouvelles bases une fois sortie. Vont-ils y parvenir, le vouloir qui semble sincère sera-t-il plus grand que les tentations extérieurs ?

    Go to comment
    2023/01/16 at 4:58 pm
    • From Renaud Perronnet on Pas d'échapppatoire

      Merci pour votre partage Jocelyne, je voudrais juste préciser quelque chose. Les tentations (contrairement à ce que l’on peut croire), ne sont pas à l’extérieur mais à l’intérieur : c’est toujours nous qui nous laissons tenter.
      C’est parce que les tentations sont à l’intérieur et que nous pouvons en délibérer avec nous-mêmes que la liberté est rendue possible à l’être humain.

      Go to comment
      2023/01/18 at 9:10 am
  • From Muriel on Que veut dire : « Vous l’avez attiré » ?

    Bonjour Monsieur Perronet,

    Cet article me fait réfléchir et me bouscule.

    Je me disais: “c’est dans la nature du lion de manger le gnou blessé, il n’a pas d’autres solution pour se nourrir, il n’est pas vegan, lui!”

    Mais par exemple, quand il s’agit d’un enfant abusé par un adulte, lui demander d’essayer de comprendre ce qu’il dégage, à part cette vulnérabilité propre aux enfants qui sont sous l’influence de l’autorité des adultes, ce qui est sa condition de base, propre à tous les enfants, ce serait particulièrement injuste. Est-ce que ce ne serait pas lui demander de prendre sur lui la charge d’un travail qu’il appartiendrait en vérité à son agresseur de réaliser? Et pourtant, j’ai malheureusement déjà entendu des propos, qui dans une telle situation, mettaient en question l’enfant, et pas l’adulte agresseur. Et les personnes voulaient bien dire ça: mettre la faute sur l’enfant pour ne surtout pas mettre en cause l’adulte qui a un statut social à défendre.

    Demander à une femme de réfléchir à ce qu’elle dégage quand elle se fait assaillir lors d’une promenade et rouer de coups, puis violer comme c’est arrivée à l’une de mes proches qui se promenait dans la campagne avec son chien, là où nous nous sommes toute la famille promené pendant des dizaines années, sans qu’il ne nous arrive rien, mais je trouve cela complètement déplacé. En sachant qu’il ne sera jamais proposé la même chose à un agresseur, qui honni par la société, et considéré comme perdu moralement, se fera punir comme c’est arrivé à son agresseur, mais finalement, de qui on n’exigera jamais d’analyser en profondeur ce qui l’a conduit à commettre ces actes. Ce gars était là parce qu’il faisait partie d’une entreprise qui effectuait des travaux sur la route et n’habitait pas du tout dans la région. Chez lui, les enquêteurs ont trouvé des tas de cassettes porno et il a visiblement pris ce cinéma où les femmes sont toujours excitées sexuellement et toujours prêtes à jouir par les hommes comme argent comptant. Ma parente a essayé d’échapper à son agresseur, a tenté d’alerter une personne présente qui n’a pas réagi et s’est fait malgré tout attaquer par son agresseur qui s’est embusqué pour la coincer. Cela lui est don arrivé uniquement parce qu’elle était une femme qui était là au mauvais moment. Par contre, suite à cette agression, cela a fait remonter en elles d’autres agressions et là, oui, elle a dû faire un travail d’analyse. Mais à moins qu’être une femme fonde en soi le fait de se faire agresser, je ne trouve pas utile de lui demander de faire un travail pour savoir ce qu’elle dégage.

    Dans ce cas, la société n’avancera jamais. Heureusement qu’il y a des personnes qui commencent à dénoncer les choses au lieu de se demander ce qu’elles ont dégagé pour leur agresseur! Et il faut voir le courage que cela peut demander à une personne, parfois, que de dénoncer ce qui lui est arrivé, lorsque l’agresseur est un frère ou un père, plutôt que de se demander ce qu’elle dégage!

    Go to comment
    2023/01/23 at 8:24 am
    • From Renaud Perronnet on Que veut dire : « Vous l’avez attiré » ?

      J’ajouterais que comprendre la relation qui existe entre l’histoire d’une personne et ce qui lui arrive est le rôle du thérapeute. En même temps, ce travail doit être fait avec d’autant plus de tact et de finesse qu’il est important pour le patient de découvrir la façon dont il contribue lui-même – en l’ignorant – à sa propre détresse.

      Go to comment
      2023/01/23 at 12:48 pm
    • From Renaud Perronnet on Que veut dire : « Vous l’avez attiré » ?

      Comme vous le dites, votre parente était là « au mauvais moment » et c’est ce « mauvais moment » que j’essaye de comprendre et d’analyser à travers la loi d’attraction.
      Mon propos est de rendre mon lecteur attentif au fait que nous vivons dans un monde régi par des lois indépendantes de notre volonté, et en particulier la dualité des forces antagonistes et contraires qui s’opposent et s’attirent.
      Ainsi le rôle d’un prédateur est de chercher une proie. Le sachant il est bien évident qu’il est juste de tout faire pour le prévenir. Je répète donc qu’alors que nous mettons tout en œuvre pour le prévenir, les mécanismes qui président à la prédation continueront d’exister : il est donc important de les prendre en compte en même temps que de les prévenir.
      Nous avons intérêt à connaître les lois intrinsèques au monde dans lequel nous vivons car c’est en les connaissant et en tenant compte du fait qu’elles s’exercent que nous pourrons parvenir à les déjouer.
      A contrario ce n’est pas en nous indignant des lois auxquelles nous sommes tous soumis qu’elles ne s’exerceront plus sur nous.
      Je répète que mon intention est donc ici de tenter de mettre en lumière le sens a priori caché de l’expression « Vous l’avez attiré », et de peut-être participer ainsi à la déculpabilisation d’une personne qui – ayant entendu cette formule – s’en servirait contre elle. Il serait donc à la fois inutile et cruel de demander à une victime de se demander ce qu’elle dégage !
      Il est à mon sens infiniment positif que la société ne supporte plus – enfin – l’intolérable en s’y accommodant comme elle le faisait à travers une morale patriarcale d’un autre âge. Mais cela ne doit pas nous obliger à croire que la vie est injuste alors qu’elle est cruelle.

      Pour aller plus loin, vous pouvez lire : La vie n’est pas injuste mais elle est cruelle.

      Go to comment
      2023/01/23 at 9:47 am
  • From Azi on Que veut dire : « Vous l’avez attiré » ?

    Bonjour Renaud,

    Merci encore pour votre article si éclairant comme tous les autres d’ailleurs.

    Je voulais vous informer que je m’étais remise en marche (en vie) et que je sors de ma zone de confort depuis début janvier. J’explore beaucoup de pistes, je me lance dans plusieurs projets et j’avance avec moins de peur du regard des autres surtout.
    Mon énergie est revenue et je suis très active, peut-être un peu trop 🙂

    Je me rends compte aussi, que les périodes de dépression sont une chance de se rendre compte de ce qui ne va pas au fond de nous et c’est ce qui nous permet un jour de changer ! La dépression est un état difficile à gérer et à traverser mais on s’en sort plus fort et plus libre.
    Je ne m’abandonne plus, je pense à moi et je me concentre sur mon avenir.

    J’ai une pensée pour toutes les personnes, qui vous suivent et j’aimerais leur dire qu’ils vous ont attirés à eux et donc comme si bien développé dans votre article, qu’ils ont certainement la force et la volonté en eux de se sentir mieux. Courage !

    Belle semaine et encore Merci,
    Aziliz.

    Go to comment
    2023/01/23 at 11:52 am
    • From Renaud Perronnet on Que veut dire : « Vous l’avez attiré » ?

      Oui, une période de dépression peut être une chance pour celle ou celui qui parvient à en prendre conscience, ce qui n’est certainement pas acquis pour une personne dépressive.
      Il s’agit donc d’être constamment attentif à la manière dont nous interprétons ce qui nous arrive.
      Swami Prajnanpad propose, à chaque instant, de nous poser la question : « Suis­-je à l’aise ? Et sinon, pourquoi ? » Et il poursuit : « Tout incident, tout évé­nement est un défi et une chance. Un défi pour votre petit égoïsme, une chance de grandir, de vous épanouir jusqu’à la plénitude de ce que vous êtes réellement. »
      Tant mieux donc si vous êtes mûre pour sortir de votre zone de confort, vous allez pouvoir vivre enfin !

      Go to comment
      2023/01/28 at 12:07 pm
    • From Elan on Que veut dire : « Vous l’avez attiré » ?

      Bonjour Aziliz, Votre honnête témoignage sera sans doute précieux pour nombre de personnes qui doutent et souffrent. Je vous souhaite bon courage pour votre renaissance. Soyez certaine que vous êtes une personne de grande qualité : le monde a besoin de gens comme vous, au grand coeur, sensibles et qui vont de l’avant 🙂

      Go to comment
      2023/01/26 at 11:53 am
  • From Virginie on Comment sortir de sa toxicité de parent ?

    Bonjour.je tombe par hasard sur vos articles et etant dans une detresse terrible, j ose penser que vous allez me donner les conseils pour transformer une situation. Mere surement toxique sans l avoir jamais vu; ma fille depuis un an est partie, a coupe les ponts ( telephone, reseaux, grand mere). Je suis suivie en thérapie.
    Je lis d’un coté qu’il faut faire le premier pas et dire mon amour, et de l autre j ai peur de “” l envahir ” comme elle me l a reproché. J’essaye de faire le deuil , d’accepter, de respecter son choix, mais c’est tellement douloureux que je ne sais plus comment faire. J ai tellement envie de renouer le dialogue, la confiance. Est ce possible et comment faire.
    Attendre, ecrire?, laisser le stsunami m envahir?
    Merci de votre reponse

    Go to comment
    2023/01/25 at 12:27 pm
    • From Renaud Perronnet on Comment sortir de sa toxicité de parent ?

      Vous êtes la bienvenue sur mon site et tant mieux s’il vous inspire ça et là.
      Pour parvenir à agir justement (pour vous-même et les autres), il est important d’y voir préalablement clair en soi-même. Quand vous partagez : « Mère surement toxique sans l’avoir jamais vu » vous dites explicitement que vous n’avez pas encore fait ce travail qui vous permettra de savoir comment mener votre vie.
      Il est donc capital pour vous-même que vous vous impliquiez davantage dans votre thérapie puisque vous dites être suivie.
      Je vous invite à parler de vos difficultés actuelles avec votre thérapeute, (il est fait pour ça, vous avez le droit de vous servir de lui), plutôt que de chercher à glaner des conseils de la part de personnes qui ne vous connaissent pas.
      Vous avez besoin de vous rencontrer vous-même pour pouvoir décider librement de vos choix de vie.
      Et je vous souhaite bonne chance sur ce chemin.

      Go to comment
      2023/01/25 at 12:37 pm
  • From Elan on Que veut dire : « Vous l’avez attiré » ?

    Bonjour Monsieur, J’ai trouvé cet article très intéressant. Je vous remercie pour tous ces envois accessibles à tous et tellement enrichissants!

    Go to comment
    2023/01/26 at 11:48 am